Déni démocratique de la 2 au débat télévisé élection européenne PCF pas invité !

Ian Brossat, candidat du PCF à l’élection européenne, n'est pas invité au débat télévisé sur France 2 le 4 avril 2019, débat où sont invités 10 autres organisations politiques pour débattre contradictoirement.

Lettre à Delphine Ernotte-Cunci, présidente de France Télévision :

Madame la Présidente,

La chaîne France 2, du groupe public France Télévisions dont vous êtes la Présidente, organise le jeudi 4 avril un débat télévisé dédié à l’élection européenne lors de « L’Émission politique ».
Votre initiative est salutaire pour notre démocratie et pour le débat public, alors que cette échéance électorale d’une importance capitale demeure mal connue du grand public.

Toutefois, à la suite d’un appel téléphonique fortuit de notre attachée de presse, nous avons appris que France 2 ne jugeait pas utile d’inviter de représentant de la liste « Pour l’Europe des gens, contre l’Europe de l’argent », soutenue par le Parti Communiste Français, et que j’ai l’honneur de conduire.

Il s’agirait d’un déni de démocratie grave et incompréhensible.

Comme vous ne l’ignorez pas, le Parti communiste français est présent dans les deux assemblées, avec plus de trente parlementaires qui prennent part au fonctionnement institutionnel de notre pays. Les Françaises et les Français se sont choisis plus de 7 000 élu·es locaux et nationaux de notre famille politique pour les représenter, plus de 800 maires et trois parlementaires européens pour faire entendre et respecter leur voix. L’effacement du Parti communiste français du débat du jeudi 4 avril, sur la première chaîne du service public, serait une véritable anomalie démocratique.

Comme en 2005 déjà, à l’occasion du référendum européen, les Français attendent aujourd’hui une plus juste et sincère représentation de leurs opinions. Dans cette élection européenne où l’enjeu du pluralisme est tout particulièrement important, la voix de la liste du PCF n’est réductible à celle d’aucune autre liste.

Faut-il vous rappeler que nous sommes le seul parti de gauche à avoir rejeté tous les traités européens libéraux depuis le début de la construction européenne ? Nous sommes également la seule liste du paysage français à inclure dans ses rangs plus de la moitié d’ouvrières et d’ouvriers, de femmes et d’hommes employés — à l’image exacte de ce qu’est la France aujourd’hui. Nous sommes la seule liste, droite et gauche confondues, qui est en mesure de faire entrer, le 26 mai une femme ouvrière, en la personne de Marie-Hélène Bourlard, pour la première fois dans l’histoire du Parlement européen.

La dernière élection présidentielle a démontré qu’il était possible de proposer aux Français des débats télévisés de grande qualité en y conviant l’ensemble des forces en présence. C’est cela la vitalité de notre démocratie ; elle est une chance que chacune et chacun devrait saluer. Dès lors, comment les Français pourraient-ils comprendre qu’il en soit aujourd’hui différemment sur la première chaîne du service public, qu’ils financent ? 

C’est la raison pour laquelle j’ai l’honneur de solliciter auprès de vous un rendez-vous dans les plus brefs délais, afin qu’une solution puisse être trouvée concernant la présence de notre liste au débat du 4 avril. 
 
Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de mes sentiments respectueux
 
Ian Brossat
Porte-parole du PCF, tête de liste « Pour l’Europe des gens, contre l’Europe de l’argent »

Toi lecteur tu peux manifester ton désaccord à cette censure :

  • participer à la campagne #PasSansNous
  • noyer France Télévision sous les mails et les appels
  • téléphoner à France 2 au 01 56 22 60 00
  • envoyer un mail à delphine.ernotte@francetv.fr
  • sur Facebook participer à l’événement : mardi 19 mars à 18h, devant le siège de France Télévision, 7 esplanade Henri de France Paris 15ème,
  • sur Twitter #PasSansNous avec vidéos qui explique pourquoi tu trouves ça scandaleux et anti-démocratique
  • faire tout rassemblement, seeting, happening, en invitant tes amis, la presse,  selon ton inspiration avec des mots d'ordre tels que : démocratie, pluralisme
  • Enfin en finir avec l'exclusion systématique du PCF des médias selon tout mode operandi.

Sans oublier de te joindre au rassemblement de ce samedi 16 mars à 10h place Chassaigne-Goyon à Paris durant lequel 10 propositions pour la France seront présentés par les prises de paroles de :

Eva Ageorges, citoyenne gilet jaune de l'Essonne, sur le pouvoir d'achat,

Nacim Bardi, salarié d'Ascoval sur les enjeux industriels,

Eliane Assassi, Présidente du groupe CRCE au Sénat, sur la démocratie,

André Chassaigne, Président du groupe GDR à l'Assemblée nationale, sur la justice sociale et fiscale,

Marianne Journiac, infirmière, syndicaliste des hôpitaux de Paris, sur la santé,

Colette Chastagnol, retraitée, syndicaliste, sur les revendications des retraités,

Annie Levi-Cyferman, avocate, responsable nationale du PCF sur les droits et libertés,

Lola Reboul, lycéenne, sur l'enjeu climatique,

Serge Lépine, Maire de Camplong-d'Aude, Meriem Derkaoui, Maire d'Aubervilliers à partir des cahiers de doléances.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.