Mondiosarkomédiaticoconfiture...

Après la friture la déconfiture me direz vous!

Ben oui ,j'ai fait tout ce que j'ai pu pour attirer les estomacs affamés! Affamés du meilleur de soi.

Plus sérieusement il s'agit de confiance .

Pourriez vous me dire si comme moi le doute vous envahit ,si parfois vous ne craignez pas d'être manipulés par vos journaux chouchous autant que peut le faire le gouvernement et ses opposants?

Je me lasse ...pas de la vérité mais des chemins qui sont censés nous y mener, ceux que nous sommes finalement forcés d'emprunter.

Vous qui lisez ,êtes curieux ,n'avez vous pas parfois ce sentiment de découragement?

Dans ce monde où toute vérité n'est pas bonne à dire,les sources d'informations cachées par absolue nécessité, comment dans ce cas ne pas avoir ce doute ?

Un journal libre et indépendant du gouvernement l'est il pour autant de ses lecteurs dont dépend son existence?

Je ne sais plus rien,je suis fatiguée de ce monde ,j'ai envie de me recroqueviller dans ma carapace et en attendre la fin.

Plus d'espérance politique envers la droite comme la gauche,plus de confiance dans les médias ,jamais eu confiance dans la religion,puis je encore me faire confiance,faire confiance en mon jugement?

Le monde éclate et nous voulons en récupérer les particules dans un filet à papillons!

Je me sens marionnetisée, mes membres ne me portent plus ,mes pensées sont confuses ,je ne crois qu'à la création artistique, l'amour des siens et de quelques amis.

Certes ce n'est déjà pas si mal !

Je me sens coupable d'avoir été une des actrices de la construction de cette société ,je n'aurais pas voulu y appartenir être de ceux qui détruisent idéal et espérance et planète et j'en suis et dois l'assumer!

Je crois que je vais être égoïste et célébrer la vie, pas la survie.

Je suis folle de ce monde ,mes défenses n'ont pas eu raison de lui,pourquoi me battrais je encore?

Pot de terre contre pot de fer éternellement,ça lasse...

 

Panda

 

 


 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.