Cisjordanie - Palestine: attaque de la maison d'un palestinien Ibrahim Dawabsheh

20/03/2016: Le cauchemar recommence... Cette nuit, les colons ont attaqué la maison d'Ibrahim Dawabsheh, dans le village de Douma, au sud est de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

Cisjordanie - Palestine © Pascal Gibert Cisjordanie - Palestine © Pascal Gibert

 

 

 

 

 

 

 

Attaque de colons sionistes

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Les sources locales ont ajouté que le cocktail Molotov a percé la fenêtre de la chambre  et que le feu a conduit à l'éclosion d'un incendie dans de grandes parties de la maison, blessant le propriétaire qui a été asphyxié et a transféré à l'hôpital Rafidia, à Naplouse, après avoir été sauvé par des ambulanciers .

Il est presque certain, selon les citoyens, que les colons extrémistes ont provoqué ce nouveau crime, d'autant plus que la cible est le seul témoin du précédent incendie qui a tué le Martyr Saad Dawabsheh, sa femme Reham et leur bébé, et en blessant leur fils Ahmad, qui est toujours en cours de traitement (le seul témoin)...

Ghassan Douglas a affirmé que c'est exactement les même méthodes que celle des colons. ce qui à été confirmé par l'éditeur des affaires du coté hébreux. Leur motivation est bien celle d' empêcher Ibrahim de témoigner et de comparaître devant un comité judiciaire en accusant directement le gang de colons extrémistes "jeunes des collines", créé par des rabbins de l'extrême droite sioniste pour l'exécution des Palestiniens...

Photo de la maison incendiée

Maison d'Ibrahim Dawabsheh © Laetitia Dounia Callens Maison d'Ibrahim Dawabsheh © Laetitia Dounia Callens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source locale: Laetitia Dounia Callens



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.