eoliennes non raccordées : Le Canard se prend les pieds dans ses palmes ...

L'article du Canard enchainé du 13 avril 2016 paru sous le titre "Des éoliennes qui vendent du vent" , m'a beaucoup énervé ... Je me suis donc fendu d'une lettre que j'ai envoyé a la direction du fameux journal :

Chère palmipède..

 

Quelle ne fut pas ma surprise de trouver dans le N° du 13 avril ce gros titre sur les éoliennes :

« Des éoliennes qui vendent du vent » Dans lequel on y affirme « qu’une éolienne sur deux n’est pas raccordée au réseau, et donc, tourne dans le vide…

Les explications sont simples (simplistes ..) EDF n’en veut pas …. Et prend son temps pour les raccorder. ( Je me suis pincé, aurais-je acheté par erreur Valeur-actuelle ??)

L’information est pourtant facilement vérifiable, un simple coup de fil a un responsable d’EDF ou à la FEE aurait dû alerter votre « journaliste » La demande de raccordement se fait avant la construction des parcs éolien, les éoliennes non-raccordées ne sont donc pas encore construites …

Mais il est tellement plus facile de « taper sur les vilaines éoliennes qui dénaturent notre beau paysage et qui font fuir les touristes, rendent malade, tuent les oiseaux, ne se recyclent pas, sont des arnaques ….fin des guillemets, mais je vous invite à faire un tour sur le site de « vent de colère » pour compléter la liste… ( un site anti-éolien, bien entendu constitué de pro-nucléaire ..)

Le « journaliste » qui signe Professeur( ?) Canardeau a du faire sécher les cours de physique… En effet, une éolienne non raccordée ne peut pas tourner … plus exactement elle ne tournera pas longtemps car elle va s’emballer et se détruire. Sa vitesse est déterminée par la fréquence du réseau ( 50hz en France) la puissance qu’elle fournit la freine ( FCEM) , le nombre de pair de pôle de la machine tournante, associée au rapport de la boite de vitesse lui donne sa vitesse de rotation. Sans énergie fournie au réseau, plus rien ne régule sa vitesse ….

Autre problème, un parc éolien privé commence à rembourser son investissement à partir du moment où il fournit de l’énergie à EDF, car la subvention est constituée d’un tarif de rachat préférentiel. Vous imaginez les investisseurs attendre le bon vouloir d’EDF avec les mensualités à rembourser ??

Cet article est désolant, il fait déjà le tour du web, particulièrement chez les anti-éolien, et le « pan sur le bec » de la semaine prochaine n’y fera rien, le mal est fait …

 

Mais qui est ce fameux « Professeur( ?) Canardeau » ??  , ce ne sont tout de même pas ses qualités de scientifique ni d’investigateur qui ont justifié son embauche à la rédaction du Canard ?? Attention, le Canard c’est avant tout un ton humoristique mais aussi des infos certifiées, c’est votre assurance-(sur)vie. …

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.