Pascal Roggero
Sociologue
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 févr. 2012

Un mélange des genres qui ne semble pas déranger... Mélenchon.

Pascal Roggero
Sociologue
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pourquoi Serge Dassault s'agitatit-il ainsi lors des voeux présidentiels à la presse ?

Dominique Seux, chroniqueur économique,  version Jean-Marc Sylvestre light,  à France-Inter indiquait ce matin que Serge Dassault s’agitait lors de la cérémonie des vœux présidentiels à la presse.  Tout occupé à déclarer, avec une impudeur caractéristique– sans doute l’ « authenticité » dont on va nous rebattre les oreilles –  sa flamme contrariée aux médias, le Président en avait oublié de célébrer publiquement la commande d’une grosse centaine d’avions  Rafale, promise par l’Inde à Dassault.  Le Président « authentique » serait donc remonté sur l’estrade pour réparer son erreur et se réjouir du succès promis à l’avionneur. Quelques minutes plus tard, sur la même antenne,  Jean-Luc  Mélenchon s’est lui aussi réjoui de la nouvelle et, interrogé sur ses relations avec  Serge Dassault, a dit en substance que l’avionneur « efficace » devait intéresser la gauche même s’il était lui-même un adversaire politique du patron du Figaro. C’est un peu étonnant que le pourfendeur, souvent pertinent, de  l’idéologie dominante ait ainsi des indignations sélectives. On ne devrait pas être complaisant avec  cette forme évidente de ploutocratie, ce mélange ostentatoire entre argent et politique, entre commandes publiques et presse engagée.
Car, enfin, même si on peut effectivement se réjouir, au plan industriel au moins, de cette commande promise, comment passer sous silence l’utilisation politique qui en est faite. L e ministre de la Défense, Gérard Longuet, n’a-t-il pas  parlé d’une « bonne nouvelle » pour le Président Sarkozy ?  Si succès, même tardif, il y a, au nom de quoi devrait-il être celui des titulaires actuels  du pouvoir ?  Les impôts qui ont payé le Rafale, exclusivement français jusqu’ici,  viennent des citoyens toutes appartenances politiques confondues. Impôts dont nos avionneurs portant la casquette politique UMP,  se disent accablés, tout comme ils discutent le… SMIC.  Il y a là une forme d’indécence dont  on aimerait qu’elle ne soit pas éludée à la faveur d’une promesse de vente.
Plus largement, on ne peut manquer de s’interroger sur la tentative d’instrumentaliser les services de l’Etat au profit du candidat-président  contre son adversaire socialiste ainsi qu’on l’a vu, par exemple, au ministère des Affaires étrangères ( voir http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/un-communique-anti-hollande-disparait-du-site-de-l-outre-mer-31-01-2012-1838593.php).
Rappelons ici le principe de neutralité du service public mais l’époque est-elle encore aux principes ?  Il est bien loin le temps où de Gaulle, arrivant à l’Elysée, faisait placer des compteurs spécifiques dans les appartements privés pour payer lui-même sa consommation personnelle d’eau et d’électricité.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch