Pascal Roggero
Sociologue
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 nov. 2020

Pascal Roggero
Sociologue
Abonné·e de Mediapart

Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale

Vous ne vous êtes pas grandi en accusant l’université d’être « ravagée par l’islamo-gauchisme ».

Pascal Roggero
Sociologue
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports,

Vous ne vous êtes pas grandi en accusant l’université d’être « ravagée par l’islamo-gauchisme ». Vous qui avais été, il y a certes longtemps, universitaire devriez savoir que s’il y a ravage, il a plus à voir avec une politique que des gouvernements inconséquents, dont le vôtre, ont menée, depuis bien longtemps. La même que celle qui a fini par mettre l’hôpital à genoux en dépit des alertes inlassables des soignants eux-mêmes sur les dégâts d’un management abscons masquant mal une forme d’abandon public. L’université, M. le Ministre, souffre du même mal, un management à courte vue, un sous-financement chronique et un manque d’intérêt des élites qui ont fréquenté les « grandes écoles » et s’empressent d’y envoyer leurs propres enfants. Le scandale est là et ce n’est pas les promesses tronquées de la nouvelle loi de programmation qui y changeront quelque chose.

Alors l’« islamo-gauchisme » maintenant. Passe encore qu’un ministre prétendument républicain reprenne une antienne de l’extrême droite, nous sommes habitués même si ce sont plutôt des ministres de l’Intérieur que de l’Éducation… Mais sur le fond, si vous avez, il fut un temps, apprécié l’œuvre d’Edgar Morin et sa pensée complexe, ce temps semble bien révolu, à moins que, ce qui est possible, vous n’y ayez rien compris. Car voyez-vous, M. le Ministre, je crains que ce que vous voulez désigner par ce terme grossier et si peu analytique d’ « islamo-gauchisme » concerne aussi l’auteur de La Méthode et sa conception de la connaissance.

Pour ma part, fidèle lecteur du même, je vois dans vos propos, non pas du courage que certains vous attribuent trop facilement, mais le contraire. Vous procédez par amalgames, simplismes et facilités là où l’explication scientifique requiert travail, rigueur et souci de la complexité. Plus justement, je crois que votre inspirateur est quelqu’un d’autre dont la puissance de la pensée et l’éthique n’atteignent pas celles du précédent. Il fut un homme politique français de premier plan avant de connaître un exil moins glorieux à Barcelone. Ne voyez-vous pas ? Je veux parler de Manuel Valls bien sûr. Celui-là même qui affirmait, le menton volontaire et la vue basse, qu’« expliquer c’est justifier ».

Allons bon ! Nous voilà bien au comble d’une grande confusion que je retrouve chez vous.

Dira-t-on qu’un oncologue plébiscite le cancer ?

Qu’un volcanologue soutient les coulées de lave meurtrières?

Qu’un météorologue promeut les inondations dans l’arrière-pays niçois ?

Qu’un historien de la Révolution française est un adepte de la guillotine ? 

Enfin, qu’une sociologie des banlieues met un couteau dans les mains abjectes d’un terroriste ?

Vous rendez-vous compte, M. le Ministre ? C’est tout simplement la science que vous condamnez avec vos propos et, cela ne manque pas de sel, vous le faites au nom de la défense de la liberté d’expression ! Plus gravement encore, me permettrais-je de vous rappeler, M. le Ministre, que les titulaires du pouvoir doivent assumer leurs responsabilités et, parmi celles-ci, celle de la sûreté publique ? Alors, accusez les autres qui n’en peuvent mais, comme les universitaires, n’est-ce pas un peu facile ? Certains pourraient y voir une forme de diversion.

Pourrais-je vous exhorter, M. le Ministre, à rester dans l’étroit périmètre des calculs politiciens et à cesser d’y mêler l’université ? Elle a tant à faire avec si peu. Et, parmi ses missions, il en est une à laquelle elle ne pourra jamais renoncer sans disparaître : produire de la connaissance. De la connaissance, M. le Ministre.

Pascal Roggero, professeur des universités.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal
Affaire Perdriau : les coulisses d’une censure
Nous revenons ce soir sur les coulisses de la censure préalable d’une enquête de Mediapart : après douze jours, la justice a finalement mis fin à cette mesure inédite, mais le mal est fait.
par À l’air libre
Journal
Punir les petits délits par des amendes : l’extension du domaine de la prune
Avec la Lopmi, adoptée par le Parlement en commission mixte paritaire jeudi 1er décembre, une vingtaine de délits supplémentaires pourront faire l’objet d’une « amende forfaitaire délictuelle » infligée par les policiers et les gendarmes. Cette « condamnation express » pose de sérieux problèmes. 
par Jérôme Hourdeaux et Camille Polloni
Journal — France
Corse : l’arrestation de nationalistes complique le dialogue avec Darmanin
Un leader du mouvement indépendantiste Corsica Libera et deux autres hommes ont été arrêtés jeudi dans le cadre d’une enquête du Parquet national antiterroriste. À quelques jours d’une visite du ministre de l’intérieur, plusieurs élus insulaires évoquent un « très mauvais signe ».
par Ellen Salvi et Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co
Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy