Lettre ouverte à Madame Sarlandie de la Robertie, préfète de l’Ain

Pour que cesse la pluie d'OQTF / IRTF sur les compagnes et compagnons d’Emmaüs. Madame la préfète, arrêtez le massacre!!

En ces temps plutôt sombres, où les idées nationalistes reviennent en force, où les valeurs fondatrices de notre pays disparaissent petit à petit, où la peur de l’autre envahit tout doucement chaque être, chaque citoyen, où les marchandises circulent plus facilement que les hommes, l’humanité,vous, moi, nous, avons besoin d’espoir, avons besoin de croire!

Cette courte histoire est celle de la communauté Emmaüs de Bourg Servas, communauté où vivent 30 compagnes et compagnons issus de cultures, religions, nationalités différentes.

Ces compagnes et compagnons travaillent ensemble, partagent des tâches communes,…

Ils sont la plupart du temps arrivés là par hasard avec un parcours de vie souvent lourd.

Et aussi, ils travaillent, travaillent, trient nos déchets, les revalorisent, les vendent, apprennent notre langue, notre histoire, respectent et participent au bon fonctionnement de cette communauté hétéroclite.

Vous les connaissez, ils vous accueillent dans nos salles de vente, à la boutique en ville, quand vous venez déposer vos dons au tri à la communauté…

Et pourtant vos OQTF*, IRTF** pleuvent actuellement:

  • Bilal (dans la vidéo en fin d'article)
  • La famille Malé: Irena, Bardhyle (dans la vidéo en fin d'article), Manuel
  • et d’autres que je ne peux citer sans leur accord….

Que se passe-t-il ? Qu’ont-ils fait à part apprendre et mettre en pratique les valeurs de notre république ? En quoi ne sont-ils pas intégrés ?

Que devient l’article L 435-2 du ceseda (amendement Emmaüs) ? L’étranger ne vivant pas en état de polygamie, accueilli par les organismes mentionnés au premier alinéa de l’article L. 265-1 du code de l’action sociale et des familles et justifiant de trois années d’activité ininterrompue au sein de ce dernier, du caractère réel et sérieux de cette activité et de ses perspectives d’intégration, peut se voir délivrer une carte de séjour temporaire portant la mention ” salarié “, ” travailleur temporaire ” ou ” vie privée et familiale “, sans que soit opposable la condition prévue à l’article L. 412-1.

Cette communauté, comme toutes les communautés Emmaüs a sa place, son rôle social, son utilité économique et d’immenses valeurs humaines à partager.

Alors, venez nous rendre visite ,

venez prendre le pouls de ce groupe,

venez partager avec nous liberté égalité fraternité,

mais avant tout:

Cessez le feu !

Pascal VERDIEL

Cette vidéo a été tournée suite aux dernières OQTF, les compagnes et compagnons témoignent

*OQTF: obligation de quitter le territoire français

** IRTF: interdiction de retour sur le territoire français

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.