Le psychanalyste méritocrate

Petite conversation Facebook sur un groupe de psychanalyse. 1-2 juillet 2019. Le point de départ était cet article traduit de Russia Today : http://www.entelekheia.fr/2019/06/29/les-morts-de-desespoir-une-vague-de-mortalite-qui-frappe-les-usa

F.B. : Les enfants gâtés sont des enfants gâchés et seront des adultes perdus. Ajoutez-y l’horreur du libéralisme économique et vous aurez la mort au bout. Certainement ce qui nous attend, si ce n’est pas déjà là.

Pascal Villaret : Les enfants gâtés cela n'existe pas.

Pascal Villaret : Le libéralisme doit-il être seulement concurrentiel ou bien complémentaire ? Le choix est vite fait.

Pascal Villaret : Si on aime la concurrence alors pourquoi existe-t-il des brevets ? des droits de copie ?

Pascal Villaret : Le libéralisme n'est pas mauvais en soi s'il s'agit d'une forme de libertarisme économique mais il ne doit pas être sauvage, non régulé. Il doit être l'instrument de la complémentarité et non l'instrument de la domination de l'écrasement, de l'étouffement. S'il s'agit de concurrence libre et non faussée alors pourquoi existe-t-il des brevets des droits de copie ? Pourquoi chaque humain n'a-t-il pas le même revenu ?

I.E.P : Pascal Villaret tout travail mérite salaire! Le droit de copie et le brevet servent à cela notamment

Pascal Villaret : Mon cul, tout être humain mérite le droit d'exister, le travail ça vient après le droit d'exister. Je fais passer les droits avant les devoirs. Le droit de copie et le brevet servent l'avarice c'est tout.

Pascal Villaret : https://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/2952

Pascal Villaret : Tout travail mérite salaire, cette formule méritocratique n'a plus aucun intérêt. Tout être humain mérite l'égalité. Ça c'est l'avenir, l'espoir social et écologique. L'écosocialisme.

Pascal Villaret : Le travail découle du droit d'exister, du plaisir à exister. Sans droits pas de plaisir, sans plaisir pas de travail efficace, constructif, démocratique. Autrement dit, qui va lentement va sûrement, et qui va sûrement va longtemps.

Pascal Villaret : Le chantage détruit la planète, je suis pour une réduction progressive de la méritocratie sauvage et inégalitaire.

Pascal Villaret : Le revenu inconditionnel à cumul plafonné est l'avenir de l'économie humaine.

Pascal Villaret : Je te rappelle que l'équité est subjective alors que l'égalité ne l'est pas. L'égalité est objective.

Pascal Villaret : Attention la culture ne doit pas détruire la nature, le mérite ne doit pas être chantage et oppression. Tout psychanalyste devrait le savoir.

Pascal Villaret : Tout travail mérite repos, relève, complémentarité. Toute vie humaine mérite l'égalité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.