Changement de société - Une société où...

Sous la forme d'un poème, je décris une société idéale en partant des défauts de l'existante.

Une société où les adultes vivent sainement
où ils ont le temps de s'occuper des enfants
où il n'y a plus d'épuisement ni de pauvreté
où le mariage n'est plus un moyen de subsister
où les enfants sont des citoyens et ont de l'argent
où l'adolescent peut choisir la vie qu'il veut mener
grâce à un revenu inconditionnel
où l'école n'est plus un lieu de travaux forcés
où l'on peut choisir ses apprentissages
où l'obsolescence n'est plus programmée
où les logiciels privateurs n'existent plus
où les frontières s'ouvrent aux individus
où les parents ne sont plus des dictateurs
qui énoncent la loi des exploiteurs
où le travail inutile et polluant disparaît
où les besoins et les désirs sont respectés
où les souffrants sont écoutés
où la poésie se mêle à la psychanalyse
où il n'y a plus de contrats mais des participations
où la compétition est remplacée par la complémentarité
où la censure disparaît.

Pascal Villaret

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.