Le BAC

Le bac


Le Bac. Têtes penchées, souffrantes ou pas loin. Têtes explosives, nucléaires. Terrain vague, match de foot.
Le Bac. Cachetons et stress. Détresse. Avenir. Petite cuiller. Lait. Dans le grand ensemble du lycée presque tous se mettent à flipper. Attente. Arrivée, feuilles, cérémonial à crans d’arrêt. Sujet. Soulagement: C’est déjà raté ou le combat va commencer. On commence à rassembler ses idées. Français: Zen, méditation. Math: Inch Allah, concentration, mosquée. Philo: Cadre à déterminer. Hors sujet. Subjectivité. Ouvrir la boite: A-t-on la clef? Le sujet plaît-il? Rien à foutre de ce sujet de mes... feuilles blanches. Ça me plaît... mais est-ce que ça va lui plaire? Super, j’ai tout gagné, le puzzle vient de se reconstituer: Chapitres 3 6 et 9. Conscience, sujet et liberté. Une touche d’originalité, un petit dérapage contrôlé. 19 à l’arrivée.
Tenir les 3 heures. Rédiger. Bordel, tout ça à recopier. Plume sûre, propre au premier jet. Pampers n’aurait pas fait mieux. Blanc pour les moucherons écrasés. Homo, Ajax, Thésée. Latin : C’est quoi ce mot? À qui il parle? C’est quoi l’histoire déjà? Merde! Amnésie; Homo a tout lavé. Maison a tout gardé. Papa maman vont flipper. Plus rien à foutre de ces exams. Thésée a fait cuire le Minotaure à la broche. Il a tout bouffé. Papa, rends-moi le Minotaure! Papa, les cornes de maman, maman à la broche, maman trompée. Papa rends-moi maman, maman viens m’aider, j’ai tout oublié. Papa a piqué ton latin. Papa rends-lui ça! J’en peux plus je vais pleurer. Vite! Rendre la copie et m’en aller. Encore une demi-heure et je sortirai de ce traquenard. Pourquoi faut-il rester une heure? Pourquoi suis-je emprisonné. Pourquoi maman veut-elle que papa fasse ça? Pourquoi papa peut pas? Où c’est qu’ils se sont trompés? Qu’est-ce que je fais ici moi? Pourquoi je suis né? A quoi je leur sers? Je sers de filet. C’est moi qui arrête les balles. Je sais pas les lancer. Je sais pas me placer. J’ai pas de balle, j’ai jamais été fait pour gagner. J’ai toujours servi d’écran, de télé. C’est pas moi qui projetait. Allez, allez, on va essayer. Écran protecteur. Oeil éclairé. Croire en mon cœur. Aller. Aller vers le correcteur. Il va tout arranger. Psychanalysé, ça ira mieux, ça sera parfait. Allez, on va tracer quelques lignes pour décorer. Au moins maman sera contente. Ça la fera parler. Elle aime parler maman. Des petites fleurs, elle aime les fleurs maman. Quand elles sont petites elles les aiment encore plus. Elle m’aimait bien quand j’étais petite maman. Maintenant je suis la rivale, je la hais. Elle me pousse vers le précipice, elle cherche à m’enfoncer. Le Bac, la salle de torture; se préparer à souffrir. Le truc qui va s’enfoncer. Le trou, la plaie. Terminé. J’écris plus. Si je crie le truc va s’enfoncer. Un beau O c’est rond c’est rassurant. Tiens, c’est pour toi maman, un beau cadeau, un beau gâteau que je t’ai préparé, un gros gâté, comme quand tu es avec papa. Un gros pâté. Tiens maman, un gros pâté sur la copie. Tiens un papillon d’encre. Oh je vais dessiner. Je suis bien ici où on m’amène pour dessiner ce que je veux. C’est chouette l’école maternelle tu verras ma chérie. Et puis après les choses se sont gâtées. On était très obligé. Très très. traits.
Qu’est-ce qu’ils vont dire quand ils vont voir mes résultats? Oh non! pas le rattrapage. Jusqu’à quand ça va continuer! Merde j’aurais pas pu tout rater comme il faut! Et puis si ça peut m’économiser un an de bagne...
Ça sert à rien de gueuler, mais si je lui dis il va tout casser. OK OK. Allez, tête basse pour qu’au moins il soit content de sa domination et qu’il s’arrête. Bravo papa.
C’est bien fils. 18, 18, 16... ah, là, une faiblesse, 18,19, 20. OK, tu peux continuer comme ça. Math Sup l’an prochain. Khâgne. Tu vas trimer. Tu va voir, c’est bien de gagner. T’as pas fini de t’en vanter. Va mon fils, et rapporte le succès à ton papa pour qu’il jouisse. Ma chérie on a fait un bon fils. Il sait se faire respecter comme moi. C’est un bon. Ça sera un grand, un dirigeant, un directeur géant. On a tout gagné! Le Pen président!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.