pascamax
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 déc. 2014

Magnifique exposition à Florence

pascamax
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Du 2 décembre au 22 février se tient une exposition sur les joalliers Mario et Gianmaria Buccellati au Museo degli Argenti à Florence. Certaines des plus belles pièces de Mario Buccellati sont exposés, comme des bracelets, des broches, des bagues... La plupart sont dôtés de cette exceptionnelle texture "nid d'abeille", une texture gravure incomparable qui est encore aujourd'hui la marque de fabrique la Maison Buccellati.

Mario Buccellati, c'est l'histoire d'un orfèvre exceptionnel. Il fût surnommé le “Prince des Orfèvres” par le poète italien Gabriele d’Annunzio. C'est également un entrepreneur dont l'aventure commence en 1919. Très vite, il crée des boutiques à Milan, Rome, Florence.

En 1956, il inaugure un magasin sur la Cinquième Avenue de New York. Viennent ensuite d'autres implantations dont Palm Beach en 1958.

Mario meurt en 1965, quatre de ces fils reprennent les affaires. Son fils Gianmaria, orfèvre également, a toujours été encouragé par son père à poursuivre la tradition familiale. Il implante la marque dans les plus beaux emplacements de Paris, Londres, Moscou, Tokyo, Hong Kong, en Sardaigne, à Capri, sur Beverly Hills, à Aspen et Sydney. Gianmaria a reçu au cours de sa carrière plusieurs prix pour son travail. La maison travaille exlusivement avec 300 artisans Italiens très expérimentés et produit 4.000 pièces par ans.

Les Buccellati sont les héritiers de l'illustre tradition Italienne, qui s'est développée à la Renaissance avec Benvenuto Cellini. Ils sont partis de cette tradition pour la réinterpréter d'une manière personnelle.

Plus d'une centaine d'oeuvres, dont des bijoux et des pièces d'argenterie conçues par Mario et Gianmaria Buccellati sont exposés dans la magnifique chambre du "Museo degli Argenti" au Palais Pitti. 

Le choix du Museo degli Argenti à Florence, est symbolique pour Gianmaria. Ce musée conserve entre autres certains joyaux de l'époque Laurent de Medicis. Ces oeuvres incontournables de l'orfèvrerie, trésor de la famille des Médicis, ont été une source d'inspiration pour l'artiste joaillier : à voir absolument  le " Trésor des médicis", une pièce decagonale, ou le "Cratère des Muses" (1981), une tasse de jade qui célèbre le mythe de la période des neuf divinités des arts dans la tradition grecque.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre