fabrizia
Professeur en disponibilité
Abonné·e de Mediapart

81 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 juil. 2013

L'impossible procès (du nucléaire) au "OFF" d'Avignon

fabrizia
Professeur en disponibilité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 L'Impossible procès ( mise en scène et écrite par la compagnie Brut de Béton Production - Bruno Boussagol à la réalisation, Jean-Louis Debard à l'écriture) se joue actuellement au Grand Théâtre de Montfavet. L'intrigue repose sur les conséquences d'une catastrophe nucléaire imaginaire, entre souffrances et révoltes. Le spectacle dure une heure et demie, avec une seconde partie où viennent témoigner à la barre des personnes issues de la société civile au sujet de leur rapport au nucléaire.

Le premier jour, le lundi 15 juillet,  la première partie s'est jouée devant un public d'une centaine ou deux de spectateurs, et la seconde partie a retenu une cinquantaine de personnes intéressées notamment par l'une des intervenantes, professeur de philosophie, qui a raconté à quel point les écrits des élèves de Montélimar et de la région autour de Marcoule sont des écrits de la désespérance, avec des textes très nettement empreints de désillusion très lucide face au monde qui les attend : maladies, travail hypertechnologisé, société de très haute surveillance, esprit morbide, voire mortifère, des slogans et des développements des idées.

Le spectacle est remarquable par les dénonciations du procureur menant tambour battant cet impossible procès du nucléaire devant un président de séance un peu dépassé (au nom du peuple français, tout de même !...) par l'entière irresponsabilité des gouvernants retranchés sur le Secret défense. La fin est glaçante, quand le prévenu, un haut fonctionnaire de l'État, déclare sa certitude d'avoir raison au nom du dieu Science.

Une pointe de poésie avec une narratrice sensible et fragile à la fois, qui pourrait aussi bien être le chœur antique, la doxa populaire, jouée par la gracile Noémie Ladouce que prolongent les deux témoins, celui de AREVA (Marinette Minne) et la victime (Jean-Pierre Minne). Dans le rôle du procureur (procureuse ?) une Véronique Pilia dont le dynamisme ne mâche ni ses mots ni son énergie face à la lénifiante langue de bois des autorités. Enfin, le noir se fera sur les derniers mots du haut fonctionnaire dont le rire va glacer la salle avant que n'osent retentir les premiers applaudissements.

Il ne faut pas rater ces séances, qui dureront jusqu'au lundi 21 juillet. Réservez vos places !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Éducation
« On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.