Un jour de congé en moins, un jour de plus pour étouffer la planète

Un jour de congé en moins, c'est un jour de plus pour produire plus, de tout ce qui aujourd'hui constitue les racines du réchauffement climatique. Malgré son jeune âge, le président français est un homme du 2àème siècle, voire du 19ème, animé du seul esprit du productivisme

Les rumeurs enflent sur la possibilité de suppression d'un jour de congé, parmi les mesures à venir pour répondre, parait-il, à la crise ouverte par la mobilisation des gilets jaunes.

Présentée comme une mesure de solidarité, cette décision fait le lit du productivisme et du toujours plus qui ont épuisé la planète et ses ressources.

Loin du travailler plus, inscrit dans un  court terme et une mentalité de consommateur , il est urgent de ralentir; travailler moins pour travailler mieux;

Le président et les décideurs français semblent bien loin de cette perspective; baignés dans la pensée des "premiers de cordée" et de la concurrence, sans prendre conscience du caractère profondément obsolète de ces attitudes. La planète, nous, avons besoin de sortir véritablement du 19ème et du 20ème, dans leur course à la production, à la productivité sans pensée globale de leurs effets dévastateurs .

 

Résultat de recherche d'images pour "épuisement planetaire"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.