de ce virus...

"rimons rimons jusqu'à l'âme"

De ce virus bien plus petit qu’une mouche

Qui est venu piquer nos sociétés

Là où leurs fragilités déjà bien éprouvées

Par des liens sociaux dénaturés

Avaient déjà creusé les sillons des rébellions

 

De ce virus bien plus petit qu’une mouche

Peut-on attendre qu’il accouche de montagnes

De celles que l’on déplace d’un souffle

Souffle de vie, expiration de dernier ressort ?

 

De ce covid en mal de corps

qui s’efface devant les solidarités

les locales, les petites, les invisibles, les silencieuses

 

Bien loin des appels à la reprise,

Au redémarrage, à la production, à la croissance

Qui nous amènent à grande vitesse dans le mur,

Ce mur bien plus honteux que tous ceux qui ont déjà été édifiés

Par nos sociétés aveuglées.

 

De ce virus bien plus petit qu’une mouche

Peut-on se faire un allié

Pour une société qui ne rime plus avec inégalité ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.