Rémi, Madame Royal compâtit "peut-être"...

Grande lectrice de Médiapart, je n'ai jamais contribué par un article, seulement par des commentaires. Mais ce soir, je suis en colère. Et désespérée.

Je viens de regarder l'interview de Madame Royal sur Itélé ce matin. Les journalistes l'ont bien entendu interrogée sur le barrage de Sivens.

Au lieu d'immédiatement commencer sa réponse par une parole humaniste et de compassion sur la mort de Rémi Fraisse, Madame La Ministre de l'écologie!! a ouvert sa réponse en accusant des personnes qui n'avaient rien à voir avec le territoire du barrage d'avoir créer des troubles...

Puis elle a développé un argumentaire à sa propre gloire sur ses grandes capacités à avoir mis les partenaires d'accord dans sa région de Poitou-Charentes sur des projets de retenues d'eau.

Les journalistes sont revenus à la charge sur le drame survenu samedi et le silence de 48 heures du gouvernement. La réponse de Mme Royal, fut effrayante : le gouvernement ne pouvait pas réagir puisque qu'il n'avait pas les éléments de l'enquête...

Un journaliste insiste : mais quand il y a un feu (je ne sais plus où), M. Hollande tweet immédiatement....et dans le cas du décès d'un jeune, le gouvernement ne peut-il montrer sa compassion même en attendant les résultats de l'enquête?

Réponse de Madame Royal : Peut-être".

Puis : "Oui. Oui."

Entre temps Madame La Ministre venait de regretter que la situation tendue sur le barrage avait mis les gardes mobiles en difficulté....

Je suis attérée. L'attitude de la Ministre montre bien la déconnection totale de nos femmes et hommes politiques d'avec les citoyens. Existons-nous encore pour eux? Sommes-nous encore dignes d'intérêt et de compassion? Visiblement non.

Je me pose la question suivante : ces symptômes du pouvoir et notre tétanisation ne montrent-ils pas que nous sommes à deux doigts du chaos? Que notre civilisation se termine?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.