patriceleclerc
cadre en communication, Maire de Gennevilliers, Hauts-de-Seine
Abonné·e de Mediapart

266 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 nov. 2017

NOS ENFANTS ET NOS PETITS-ENFANTS POURRONT-ILS ENCORE SE LOGER DANS LA MÉTROPOLE

Débat public : Mercredi 29 Novembre à 18h30 Espace Robespierre à Ivry sur Seine (2 rue Robespierre)

patriceleclerc
cadre en communication, Maire de Gennevilliers, Hauts-de-Seine
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

465 000 demandeurs de logement pour 40 000 logements attribuables par an. Un temps d’attente moyen de 9 ans pour avoir un logement social. Entre 5000 et 8000 euros le m2, l’achat d’un appartement devient de plus en plus inaccessible. Voilà la réalité du logement dans la Métropole du Grand Paris.

Partout dans le monde, comme à Londres ou New-York, les métropoles grossissent en excluant les classes populaires et moyennes, en les repoussant sans cesse vers les zones extérieures comme si n’avions pas le droit à la ville, à la métropole. Cette situation n’est favorable pour personne. Du fait de la rareté organisée de logements, nous subissons une spéculation immobilière qui rendra impossible à une très grande majorité de famille de se loger. 

L’Humain d’abord, c’est faire une Métropole qui n’exclut personne !

Laisser faire le marché, c’est choisir l’exclusion de pans entiers de la population. Déjà dans les Hauts-de-Seine une étude du diocèse de Nanterre note « la disparition des populations ouvrières du département apparait comme une tendance lourde (…) Le départ des classes moyennes propriétaires qui ne peuvent pas aider leurs enfants à se loger est un signal, qu’après les retraités, les employés, les ouvriers, c’est cette catégorie qui contribuera au départ des populations. » 

Débattons de propositions nouvelles

L’Etat doit augmenter l’aide à la pierre pour aider les maires à construire et faire baisser les loyers dans le neuf. Dans le sillage de la COP 21, nous devons donner les moyens pour que la rénovation thermique des logements s’accélère en même temps que la résorption de l’habitat indigne et la lutte contre les marchands de sommeil. Des logements sociaux doivent etre construits dans toutes les villes de la Métropole.

Aujourd’hui, loin de répondre à ces préoccupations, le gouvernement baisse les APL et place financièrement les bailleurs sociaux au pied du mur. Si cette politique est appliquée, ce sera le plus grand coup jamais porté au modèle des   logements sociaux français. 

Locataires, associations, bailleurs, élus locaux organisons la riposte !

Avec de nombreux acteurs du logement et des collectivités de la Métropole du Grand Paris participez à la soirée débat organisée par le groupe des élu-es Front de Gauche et citoyen-nes de la Métropole du Grand Paris et le PCF.

Mercredi 29 Novembre à 18h30 Espace Robespierre à Ivry sur Seine (2 rue Robespierre)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé