Lettre à Arnaud Montebourg pour la création d'un centre de compétences industrielles Forge et Fonderie à la Snecma Gennevilliers

Suite à une rencontre ave des salariés de la Snecma, notamment du secrétaire du comité d'établissement j'écris trois courriers, un au minitre du redressement productif, Arnaud Montebourg (ci-dessous), un à Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine et un à la Direction de Saffran (en pièce jointe) pour soutenir le projet de créatin d'un centre de compétences industriel Forges et Fonderie à Gennevilliers. Monsieur le Ministre,J'attire votre attention sur l'unité de production Snecma/Safran à Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine. Vous le savez la défense de l'emploi industriel dans la région parisienne nécessite de travailler en permanence à la fois la défense du présent et la préparation de l'avenir.

Suite à une rencontre ave des salariés de la Snecma, notamment du secrétaire du comité d'établissement j'écris trois courriers, un au minitre du redressement productif, Arnaud Montebourg (ci-dessous), un à Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine et un à la Direction de Saffran (en pièce jointe) pour soutenir le projet de créatin d'un centre de compétences industriel Forges et Fonderie à Gennevilliers.

 

Monsieur le Ministre,

J'attire votre attention sur l'unité de production Snecma/Safran à Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine. Vous le savez la défense de l'emploi industriel dans la région parisienne nécessite de travailler en permanence à la fois la défense du présent et la préparation de l'avenir.

Ainsi, avec les salariés de la Snecma, j'étais intervenu il y a quelques années pour défendre un projet de production d'aubes fan composites sur le site de Gennevilliers. Ce projet n'a pas été retenu au profit de la création d'une usine en province pour 1/3 de la production Snecma sur d'anciens terrains militaire. Vous le savez pourtant comme moi, l'expérience le prouve, l'affaiblissement de l'industrie en région parisienne au profit de la province n'a jamais permis le développement de l'industrie en France.

Aujourd'hui, l'usine de Gennevilliers a de l'espace pouvant accueillir de nouvelles activités pour assurer son développement. Si l'entreprise de Gennevilliers, profitant du développement des commandes dans l'aéronautique semble avoir une production assurée pour les sept prochaines années, l'externalisation des productions ne génère pas de création d'emplois. Par ailleurs, le maintien des savoirs faire industriel, le maintien de l'emploi industriel en petite couronne de la région parisienne demandent de travailler aujourd'hui à des projets d'avenir.

Aussi, je sollicite votre avis et votre intervention pour la création, sur le site de Gennevilliers, d'un centre de compétences industriel Forge et Fonderie. Avoir un pôle de formation Forge et Fonderie, à côté d'un centre de production comme celui de la Snecma a du sens, donnerait un signe fort de la volonté de l'Etat de poursuivre et développer l'emploi industriel ici.

L'Etat est actionnaire à 27% du groupe Safran, qui investit aux USA, en Chine, au Mexique, à Commercy en France, pourquoi ne pas engager des investissements pour assurer le développement de la production sur le site de Gennevilliers, dans un département qui a été le berceau de l'aéronautique française ?

Soyez assuré, Monsieur le Ministre, de l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Lettre à Patrick Devedjian: http://www.patrice-leclerc.org/fichiers/LETTRE%20snecma%20Devedjian.doc

Lettre à la Direction de Saffran: http://www.patrice-leclerc.org/fichiers/LETTRE%20snecma%20Direction.doc

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.