CHILE / Prix du “2020 Digital Storytelling” : violences policières publié par le NYT.

Un court-métrage publié par le NYT, primé par le“2020 Digital Storytelling” du World Press Photo, sur les violences policières éborgnant les manifestants du 18 Octobre 2019 chilien.

‘It’s Mutilation’: The Police in Chile Are Blinding Protesters © Alexandra Carmona López


Por:
Carolina Ceballos / Publicado: 17.04.2020, dans El desconcierto.

Dans la radiographie du mouvement de révolte qui a débuté au Chili le 18 octobre dernier, on remarque le travail de production de la journaliste chilienne Alejandra Carmona, qui a annoncé hier dans ses réseaux sociaux une importante reconnaissance obtenue par le travail publié par le New York Times.

Le court-métrage "C'est une mutilation : la police chilienne aveugle les manifestants", une radiographie émouvante produite par la journaliste chilienne Alejandra Carmona, pour le New York Times, sur l'explosion sociale dans notre pays et ses conséquences brutales pour certains manifestants, qui a provoqué de graves lésions oculaires et a été publié il y a quelques mois aux États-Unis, a eu un grand retentissement international.

A tel point que le travail a été récompensé hier par le "2020 Digital Storytelling" de la World Press Photo, ce qui constitue une grande reconnaissance pour l'équipe qui a réalisé ce record.

¡Ganamos! Primer lugar en corto documental en el @WorldPressPhoto https://t.co/LPLHoHAFTz
Aquí está el docu: https://t.co/a84aW1Ws5g Un agradecimiento especial a todos quienes compartieron sus historias y el impacto del estallido en sus vidas.

— Alejandra Carmona (@ale_carmona) April 16, 2020

Le correspondant Brent McDonald était responsable de l'œuvre qui a remporté la première place dans sa catégorie et qui dépeignait essentiellement l'épidémie de traumatismes oculaires qui a touché de nombreux chiliens ayant perdu leurs yeux lors de la crise qui a débuté le 18 octobre dans notre pays.


Prolongement : Chile’s Security Forces Have Injured Hundreds, Here's How | Visual Investigations
NYT : Les grandes manifestations antigouvernementales au Chili ont fait plus de 1 500 blessés. Parmi les plus fréquentes : celles causées par des fusils à plomb tirés par les forces de sécurité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.