Ne pas se laisser dicter notre destin par ceux qui ne font que passer !

 


 

Dimanche 18 novembre 2012718/11/Nov/201206:41

                                 Transfert de l'aéroport : nous ne nous laisserons pas dicter notre destin

Communiqué de : Jacques Auxiette, Président du Conseil Régional des Pays de la Loire, Philippe Grosvalet, Président du Conseil général de Loire Atlantique, Gilles Retière, Président de Nantes Métropole, Patrick Rimbert, Maire de Nantes

Une manifestation a lieu à Notre Dame des Landes. Mais combien y a-t-il de ligériens, combien d'entre eux seront encore là en 2017 quand l'aéroport de Nantes Atlantique aura été transféré ? C'est à ces manifestants que nous voulons nous adresser. Si nous respectons les opposants sincères au transfert, nous voulons exprimer notre ras-le-bol devant la présentation unilatérale, caricaturale et à charge contre ce projet.
Il n'est pas acceptable qu'il serve de prétexte pour alimenter des luttes qui ne sont pas celles de notre territoire.
Les gens de l'Ouest, dont nous sommes les élus, ne se laisseront jamais dicter leur destin par des leaders nationaux. Nous ne laisserons pas des Bové, Joly ou Mélenchon mettre en cause le développement de ce territoire.
Il y a 20 ans, nous avons refusé le déclin. Nous avons toujours fait le choix du développement et du désenclavement du Grand Ouest.
Il est de notre responsabilité de préparer l'avenir et nous ne permettrons à personne de casser cette dynamique de croissance gage d'emploi, de pouvoir d'achat et de qualité de vie. Nous entendons garder notre destin en main et continuerons à assurer le développement durable de notre territoire, y compris avec le transfert de l'aéroport et le TGV jusqu'à Rennes.
Nous rappelons que les élus de 2 Régions, 4 Départements et plus de 50 communes soutiennent ce transfert qui profitera à tout le grand Ouest.

Nous ne sommes pas le Larzac. Il ne s'agit pas d'implanter un camp militaire, mais de transférer un équipement qui permettra la création de milliers d'emplois et le développement de tout un territoire. Nous défendons l'aéronautique et les emplois industriels.

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.