mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mer. 24 août 2016 24/8/2016 Édition du matin

Arguments POUR Notre Dame des Landes

En quelques mots simples, les raisons pour lesquelles le transfert de l'aéroport de Nantes vers Notre Dame des Landes est    utile

      

Impératif de sécurité

La fin du survol  à basse altitude de l’agglomération nantaise et des risques associés.

La moitié des atterrissages soit 10 000 avions par an survolent le centre ville de Nantes à moins de 500 mètres    d’altitude.

      

      

Préoccupation de santé publique

Réduire l'exposition au bruit

Le survol de Nantes expose chaque jour 40 000 personnes aux nuisances sonores des avions accentuées elles-mêmes par    l’augmentation du trafic.

La lutte contre ces nuisances entraînement des coûts importants : depuis janvier 2004, dans le cadre de la loi contre les    nuisances sonores aéroportuaires, la Chambre de commerce de d'industrie de Nantes, gestionnaire de l'aéroport Nantes Atlantique a mis en place une procédure d'aide financière à l'insonorisation    des logements des riverains de l'aéroport.

      

      

Saturation de Nantes Atlantique

Le nombre de vols augmente sur Nantes Atlantique et la saturation est proche. De nombreuses lignes ont été ouvertes eu    début de l’année 2011 qui témoignent de la demande croissante.  Le nombre de mouvements s’est accru de 12 % au cours des 9 premiers mois de 2011.

Ce qui provoque :

· saturation physique des équipements (aérogare et parking) atteinte à partir de 3 millions de passagers ;

· saturation « environnementale » : le plan d’exposition au bruit (PEB) a été établi pour 3,2 millions de passagers    ;

· temps de roulages accrus (pollution induite).

Il faut rappeler que la question de la saturation a été à l’origine de la fermeture de deux anciens aéroports à Berlin et    l’ouverture de la nouvelle plateforme en 2012. L’aéroport « historique » d’Oslo après 12 ans de controverses a été fermé et remplacé par un nouvel équipement.

      

      

Désenclaver le Grand Ouest pour l’ouvrir sur l’Europe

Le nouvel aéroport est dimensionné pour donner au Grand Ouest une dimension européenne.

Compenser la position périphérique du Grand Ouest.

Positionner l'Ouest un comme une grande région européenne et mettre un terme à son enclavement.

Les chefs d’entreprise nantais aujourd’hui sont contraints de rejoindre Paris pour atteindre par avion une capitale    européenne

      

      

Répondre au dynamisme du Grand ouest

Le potentiel de croissance économique  pour les 30 à 40 ans à venir est considérable pour le Grand    Ouest.

La croissance du PIB y est supérieure à la moyenne nationale et même européenne. La croissance démographique est    supérieure à la moyenne nationale. Les collectivités publiques se devaient d’anticiper les réponses.

      

Un choix d'avenir pour le développement du Grand Ouest :

· conforter l'attractivité du territoire ainsi que sa compétitivité,

· permettre les allers-retours dans la journée avec les grandes métropoles françaises.

· maintenir la position des Pays de la Loire troisième région économique et deuxième région aéronautique de    France.

· associer AGO au projet de ligne ferroviaire à grande vitesse Le Mans-Rennes.

      

      

Développement économique

Un enjeu pour l'aménagement du territoire de l'agglomération nantaise :

      

· La capacité d’accueillir et d’attirer plus de flux touristiques, économiques, logistiques. Le futur aéroport permettra    de répondre à la croissance du trafic liée à la progression démographique du Grand-Ouest (1 million d'habitants en plus sur la façade Atlantique en 2030).

· 175 000 entreprises représentant un potentiel de 1,4 million d’emplois  sont situées à 1 h 15 du futur aéroport,    et trois nouvelles zones d’activité sont prévues dans un rayon de 5kilomètres.

· On estime à 800 le nombre d’emplois généré par million de passagers aériens sachant qu’à l’ouverture en 2017, le trafic    passera de 3 millions, ce qu’il est actuellement,  à 4 millions.

· La phase de conception et de construction qui a démarré en 2011 représentera au total l’équivalent de 4 000 emplois sur    7 ans.

Concrètement, quand un chef d’entreprise pourra dans la même journée traiter un marché dans l’une quelconque des grandes    capitales européennes, l’impact économique sera évident.

      

      

La question de la desserte de l'’AGO en 2017

La desserte du nouvel aéroport sera supérieure à celle actuelle de Nantes Atlantique. Un débat public va être établi pour    orienter les choix de desserte ferroviaire :

· Un tram-train entre Nantes et l’aéroport

· La réalisation d’une ligne à grande vitesse entre Nantes, l’aéroport et Rennes.

Ces deux dessertes ne seront pas achevées à l’ouverture de l’aéroport. Il faut constater qu’actuellement en région seul    l’aéroport de Lyon dispose d’une desserte ferroviaire et bien sûr Roissy (TGV et RER) mais avec ses 60 millions de passages par an.

Il faut rappeler que la desserte multimodale est  intégrée au plan masse.

      

AGO et le respect environnemental

Ce n'est pas une nouvelle plate-forme aérienne puisque Nantes Atlantique sera fermée !

Ce n'est pas une atteinte à l'environnement puisque les terrains avaient été gelés depuis 40 ans.

Volonté de limiter la « péri-urbanisation » :

· « coupure verte » sauvegardée entre l’agglomération nantaise et l’aéroport grâce à un périmètre de protection des    espaces agricoles et naturels de 19 000 ha garanti par la loi.

· mesures agro-environnementales sans précédent : 41 millions d’euros à la charge du concessionnaire (10% coût    plateforme)

      

La fermeture de Nantes Atlantique ouvre 610 ha pour la création d'activités,  d'emplois et la réalisation    potentielle de 6 300 logements..

      

L’impact sur l’environnement d’AGO sera trois fois moindre que celui de l’actuel aéroport :

· Moins de nuisances avec une réduction du temps de roulage des avions.

· Les bâtiments construits seront à basse consommation, voire à énergie positive.

· Le nombre de personnes exposées aux nuisances sonores passera de 42 000 à 900 personnes.

· Le lac Grand Lieu –en partie classée Natura 2000- se verra ainsi préservé.

      

Si la norme BBC (bâtiment basse consommation) n’existe pas encore pour les aéroports les concepteurs travaillent dans cet    esprit. Ils espèrent aller au-delà et contribuer à la création de la future norme.

La fluidité de la plateforme devra se retrouver pour les compagnies, (la desserte : des avions au plus près de    l’aérogare, des circulations réduites sur les pistes), mais aussi pour les passagers dans leur cheminement (enregistrement, passage des filtres de sécurité, embarquement,…).

Ainsi l’Aéroport Grand Ouest (AGO) est conçu pour être efficace dans son utilisation et que son bilan environnemental    soit le meilleur possible : l’empreinte carbone d’un passager de l’Aéroport Grand Ouest sera trois fois inférieure à celle d’un passager actuel de Nantes Atlantique.

      

Le prix de l’aéroport du grand ouest

Un investissement dont le coût est modéré pour les collectivités territoriales qui financent 115 M€ HT soit environ 20 %    sur un total de plus de 556 M€ HT (coût 2010). Le concessionnaire couvre les trois cinquièmes de l'investissement.

      

On peut comparer le coût pour les collectivités territoriales à celui qu'elles assument pour la liaison ferroviaire à    grande vitesse : près de 87 M€ pour relier Nantes à Rennes comparé aux 115 M€ pour relier le Grand Ouest …au monde !

      

Ainsi le financement du concessionnaire est majoritaire. La participation des collectivités locales (forfaitaire et non    révisable) est  inférieure à celles de l'État.

Cette participation ne porte que sur les investissements initiaux du concessionnaire.

Les collectivités récupèreront une  partie du produit de la vente des terrains de Nantes Atlantique.

      

      

La gouvernance du projet

Les élus locaux soutiennent le projet  mais AGO n’est pas né de la volonté des élus locaux : c’est bien l’Etat qui    en a pris la décision !

      

Le syndicat mixte est composé des six financeurs, de quatre départements et de neuf groupements de collectivités.

      

· 6 financeurs : Région Pays de la Loire, Région Bretagne, Conseil général de Loire-Atlantique, Nantes Métropole, Cap    Atlantique et la Carene.

· 4 départements : Ille-et-Vilaine, Maine-et-Loire, Mayenne et Morbihan ;

· 9 groupements de collectivités : Rennes-Métropole, Angers-Loire-Métropole, Communautés de communes Erdre et Gesvres,    Cœur d’Estuaire, Loire-et-Sillon, du Pays de Blain, de la Région de Nozay, du Pays d’Ancenis et du Pays de Pontchâteau – Saint-Gildas-des-Bois.

Elles participeront aux compétences générales du Syndicat Mixte en matière d’études relatives aux dessertes en transports    collectifs de l’aéroport et à l’aménagement spatial de la nouvelle plateforme aéroportuaire et de son environnement proche.

Cet élargissement du Syndicat Mixte aux nouvelles collectivités membres témoigne d’une mobilisation réelle des    territoires dans l’accompagnement de la réalisation de l’aéroport. C’est l’ensemble du Grand Ouest qui s’implique pour réaliser dans les meilleures conditions cette infrastructure essentielle    pour l’avenir de nos territoires.

Une concertation a été engagée avec les territoires impactés, en vue de la signature d’un contrat territorial spécifique    avec la Région Pays de la Loire et le Conseil général de Loire-Atlantique. Ces mêmes territoires sont également associés au Syndicat Mixte Aéroportuaire, la CCEG s’étant vue reconnaitre une place    spécifique au sein du Comité Syndical et du Bureau.

      

      

Le processus de décision

Les procédures républicaines de validation ont été respectées

Nombreuses sont les collectivités volontaires pour engager ou poursuivre la coopération en lien avec la réalisation de    l'aéroport.

Le contrat de concession a été signé le 29 décembre 2010, il a pris effet au 1er janvier 2011 et les financements sont    votés.

Les financements ont été votés et le syndicat mixte installé qui le 1er juillet 2011. Il est présidé par Jacques    AUXIETTE.

      

Les aménagements ont débuté :

§ Printemps 2011 : début des indemnisations des exploitants agricoles impactés par le projet. Sur les 39 dossiers    concernés, 27 dossiers sont déjà réglés à ce jour (protocoles d’accord signés).

§ Automne 2011, début des fouilles archéologiques, des acquisitions de terrains et des procédures relatives aux espèces    protégées préalables aux travaux.

§ La phase des négociations ayant été menée à son terme, les procédures d’expropriations suivent leur cours.

§ 2013 : début des travaux de voirie sur le réseau viaire (secondaire) : il s’agit de modifications du réseau de voirie    pour assurer le rétablissement des voies qui disparaissent avec la construction de l'aéroport

§ Printemps 2014 : début des travaux de la plateforme

§ Octobre 2017 : mise en service de la route et de l’aéroport

      

La zone aéroportuaire s’étend sur 939 ha, mais ce sont 550 ha qui seront aménagés lors de la mise en exploitation d’AGO.    Ainsi les extensions seront envisagées en fonction des évolutions attendues en termes de besoins d’exploitation et de compatibilité avec les exigences environnementales.

En fonction d’un taux de croissance du trafic de 4 à 10 % par an, les extensions importantes en cinq tranches    interviendront  entre 2023 et 2025.

Il est projeté à terme 9 millions de passages.

 

Cet argumentaire n'a pas pour but d'alimenter une polémique inutile, mais seulement de rappeler certaines vérités essentielles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

POUR ACTION Super !Super !Super ! !!!

19/09/2012, 08:49 par Vivre est un village

@ grain de sel

Bonjour Grain de sel,

Copier/Coller est parfois très efficace, lorsque l'on y apporte son grain de sel Clin d'œil...!!!

Ma première apparition sur l'édition électronique journalière de Mediapart l'a été pour mon billet : http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/310810/il-est-un-livre-pour-qui-je-donnerais-tout-spinoza-et-tout-kan qui n'est qu'un copier/coller avec un titre qui m'a plus et qui a plu Clin d'œil...!!!

Idem pour ma deuxième apparition sur l'édition électronique journalière de Mediapart l'a été pour mon billet : http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/290910/bernard-accoyer-ce-heros-au-regard-si-doux Clin d'œil...!!!

Cela fait un bien de tous mes dieux Edwy Plenel et Karl Marx Clin d'œil...!!!

C'est suite à ces expériences que j'ai découvert que j'étais un bon bourdon de mêlée http://www.youtube.com/watch?v=5LGYGxtozgg Clin d'œil...!!!

J'ai déjà des références puisque j'ai déjà œuvré dans 2 mémorables mêlées celle de : "Il faut plus qu'un murmure pour abattre les murs" et http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/010411/une-nouvelle-equipe-est-nee-le-rugby-club-virtuel-de-vichy-ger Clin d'œil...!!!

Actuellement j’œuvre pour la mêlée "A bas le Mécanisme Européen de Stabilité vers le pétainisme (MES)" et "A bas le Traité Scélérat nous Conduisant au Gouffre (TSCG) Clin d'œil...!!!

Cette mêlée a pour piliers principaux : Marie-Caroline Porteu, samines, danyves, Yves Besançon qui se remplacent au mieux de l’intérêt du jeux Clin d'œil...!!!

A ce sujet il m'est parvenu, récemment, des fragments de discours dirigés à Marie-Caroline Porteu qui me sont apparus étonnamment étonnants MaladeMaladeMalade...!!!

Après y avoir appliqué mes connaissances en Analyse Structurelle du Récit de Roland Barthes http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1966_num_8_1_1113 et mes autres connaissance en Fragments du Discours Amoureux, toujours de Roland Barthes http://fr.wikipedia.org/wiki/Fragments_d%27un_discours_amoureux , i m'est apparu clairement que ce discours était, en fait un discours amoureux RêverieRêverieRêverie...!!!

Je me suis pris à être follement jaloux En pleursEn pleursEn pleurs puis motivé pour une pratique de saine émulation dans la Meilleure Pratique pour la découverte d'idées connues, reconnues, approuvées et mises en œuvre pour abattre le Mécanisme Européen de Stabilité vers le pétainisme (MES)" et le Traité Scélérat nous Conduisant au Gouffre (TSCG) Clin d'œil...!!! Clin d'œil...!!!

Bienvenue donc dans notre mêlée que ce soit en Bermuda, en string ou en robe longue car nous connaissons tous la puissance de ta poussée à base de grain de sel Clin d'œil...!!!

Nous avons absolument besoin que tu nous apporte ton grain de sel pour que nous puissions tous produire le grain de sable que nous portons tous en nous pour gripper le MES et le TSCG Clin d'œil...!!!

Nous comptons tous sur toi Super !Super !Super ! !!!

A bientôt Fier.

Amitié Étreinte .

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 22 abonnés

derrière la porte...