CAISSE DES DEPOTS : LE FLEUVE DES TARTARES ... No pasarán

Alors que beaucoup continuent de s"interroger sur le nom de l'interprète qui jouera le rôle principal du roman du Président de la République pour la CDC, la question essentielle n'est pas celle de l'acteur, mais celle du roman que ce dernier a choisi parmi ceux qu'il a écrit dans sa jeunesse - mais jamais encore publiés. D'après notre informateur, le capitaine Nemo, le favori serait le roman.

LE FLEUVE DES TARTARES :

La vieille dame de la rue de Lille, âgée de 200 ans, est une citadelle militaire déclassée par les Présidents successifs, "commandants en chef".

Au Nord, de l'autre coté du fleuve des Tartares, un mystérieux royaume ennemi, dont la capitale est la citadelle de Bercy.

Alors que le commandant du fort Bastiano, après une carrière au service de l'intérêt général, essaie de briser les féodalités et les activités routinières de la garnison, il voit arriver l'attaque du royaume du Nord qui à force d'être attendue était devenue mythique.

Il est viré "manu militari", je suis votre chef".

Il se rend compte aux derniers instants du roman, lui qui avait notamment été l'artisan des lois de décentralisation, que l'attente et les préparatifs d'un improbable combat n'ont été qu'un divertissement, au sens pascalien du terme, une occupation, qui lui a fait occulter que cet ennemi n'était pas seulement l'armée étrangère de Bercy, mais tout l'appareil d'Etat centralisateur qu'il a servi.

L'institution CDC restera le contre-pouvoir qu'elle est depuis 1816, sous le contrôle du Parlement, au service des citoyens, des collectivités locales, des retraites et de la solidarité, de l'habitat social etc.

D'autres civils et militaires, hommes et femmes, continueront le combat dans la citadelle : No pasarán

Patrick Borel

pastiche du Désert des Tartares de Dino Buzzati, 1940

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.