Patrick Croix
Philosophe maïeuticien
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

1 Éditions

Billet de blog 31 oct. 2020

Contre la restriction de nos libertés

À ce jour du 28 octobre 2020, la réduction de nos libertés y est des plus destructrices; ainsi nous avons déjà fait le constat de l'effondrement économique, des fractures familiales et sociales. Les conséquences en sont désastreuses...

Patrick Croix
Philosophe maïeuticien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À ce jour du 28 octobre 2020, la réduction de nos libertés y est des plus
destructrices; ainsi nous avons déjà fait le constat de l'effondrement économique, des
fractures familiales et sociales.


Les conséquences en sont désastreuses, il nous est interdit de nous réunir en
famille, il nous est interdit d'avoir des relations sociales, il nous est interdit de nous
déplacer librement, il nous interdit d'entreprendre en toute sécurité; un stress
permanent.


Les conséquences nous sont connues et y sont traumatiques; mais il y a des
conséquences dont on ne parle pas, elles sont de l'ordre psychologique : l'angoisse au
quotidien, l'incertitude de l'avenir, la soumission devant l'état d'urgence.
Les troubles psychologiques ne sont visibles à ce jour que partiellement, une
partie de l'iceberg.
Les premiers drames sont apparus à partir du confinement du 17 mars 2020, là
où les familles ont eu l'interdiction de faire le deuil de leurs proches décédés, ils ne
pourront s'en remettre.


Des troubles du comportement sont visibles chez les enfants, adultes et
personnes âgées; ainsi cela nous révèle déjà l'ampleur d'un déséquilibre
psychologique conséquent et très présent ( l'angoisse au quotidien de la mort,
l'angoisse d'un avenir plus qu'incertain).
Nous n'avons encore aucune idée des retombées en moyen et long terme, il
faudra du temps, beaucoup de temps pour reprendre une vie normale équilibrée; la
vie!


Face à ces mesures liberticides, la colère commence à s'exprimer, une colère
qui est encore contenue, mais jusqu'à quand ?
L'absurdité de ces mesures, à quelle fin, au profit de qui ?
L'absurdité et la dangerosité de ces mesures nous sont transmises par des
femmes et des hommes avertis, conscients, raisonnés, emphatiques, c'est-à-dire
humains, comme nous le sommes pour le plus grand nombre d'entre nous.
La députée Martine Wonner, la seule élue qui dénonce cette mascarade à
l'assemblée YouTubewww.youtube.com › watch.
Les professeurs : Jean-François Toussin, Christian Perrone, Laurent Toubiana,
Didier Raoult, ainsi que personnes civiles, indépendantes des États et des lobbys, tel
l'avocat international Reiner Fueelmichet et bien d'autres.
Une colère se fait jour, une colère justifiée; avant que cette dernière ne
s'exprime par une violence dont nous ne pouvons imaginer l'ampleur.
Ainsi, nous avons le devoir de nous opposer aux décisions gouvernementales
qui sont contraires à notre constitution et nous privent de notre liberté.


Arrêtons le massacre en dissuadant l'État de manière pacifique avant qu'il ne
soit trop tard !


Retrouvons la Liberté !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — Politique
Personnel et notes de frais : les dossiers de la députée macroniste Claire Pitollat
Dix-neuf collaborateurs en cinq ans, des accusations de harcèlement et des dépenses personnelles facturées à l’Assemblée : le mandat de la députée du sud de Marseille, candidate à sa réélection, n’a pas été sans accrocs. Notre partenaire Marsactu a mené l’enquête.
par Jean-Marie Leforestier et Violette Artaud (Marsactu)
Journal
En France, le difficile chemin de l’afroféminisme
Dans les années 2010, le mouvement afroféministe, destiné aux femmes noires, a connu en France un certain engouement. Il a même réussi à imposer certaines notions dans les débats militants, mais il peine à se constituer comme un courant à part entière.
par Christelle Murhula
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance…ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart