Patrick Flouriot
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 avr. 2017

Risque Le Pen au 2e tour : simulation statistique sommaire

Quelques chiffres et projections permettant de fixer les ordres de grandeur du second tour des élections présidentielles,

Patrick Flouriot
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Si l'on reprend les voix obtenues par chacun des candidats, au premier tour, et qu'on leur applique les reports tels que mesurés dans les sondages, qu'obtient-on ?

Les voix sur lesquelles M. Macron peut compter :

  • 100% de ses voix du premier tour : 8 657 320 voix
  • 42%, selon les sondages actuels, des électeurs de M. Fillon : 3 029 794 voix
  • Disons 45% des électeurs, selon les sondages : 3 172 898 voix
  • 69% des électeurs d'Hamon : 1 581 179 voix
  • 95% des électeur de Lassale, qui est un centriste :  413 596 voix
  • 0% des électeurs de Le Pen, Poutou, d'Asselineau, d'Arthaud, de Cheminade
  • Abstentionnistes et votes blanc : peut-on parier sur un "sursaut républicain", dans le contexte actuel, ou faut-il plutôt attendre une extention des abstentionnistes et du vote blanc ? Parions sur la poursuite de la dynamique actuelle: une extention du domaine de l'abstention : 0% de voix supplémentaire de ce coté.

Soit un total de ; 16 854 795 de voix.

Sur quelles voix Mme Le Pen peut-elle compter ?

  • 100% de ses voix du premier tour : 7 679 493 voix
  • 28%, selon les sondages, des électeurs de M. Fillon : 2 019 863 voix
  • 19% des électeurs de Mélenchon, qui viennent du FN et y retournent : 1 339 668 voix 
  • 5% des électeurs de Benoit Hamon (selon le dernier sondage Harris Interractive) : 114 578 voix
  • 95% des électeurs de Dupont Aignan, qui va se rallier à Mme Le Pen :1 695 186 voix
  • 95% des électeur d'Asselineau :  332 588 voix
  • 0% des électeurs de Macron, Hamon, Poutou, d'Arthaud, de Lassale et de Cheminade
  • Abstentionnistes et votes blanc : comme pour Macron, nous comptons 0% de voix supplémentaires de ce coté.

Soit un total de ; 13 079 987 de voix.

Dans un tel cas, M. Macron gagne les élections avec 56.3% des voix.

Maintenant, faisons bouger deux variables, en admettant pour seule hypothèse que chez les électeurs de M. Fillon, et chez les électeurs de M. Mélenchon, le vote blanc va être massif :

  • 20% d'électeurs de M. Fillon à se porter sur le vote Macron, les autres votant blanc. Radical, mais il faut dire que je rencontre beaucoup d'électeurs de Fillon trèèèèèèèèès énervés.
  • 10% seulement d'électeurs de M. Mélenchon à voter Macron, les autres votant blanc. C'est une hypothèse d'école, bien sur, mais c'est à peu près le rapport que je subodore dans ma section locale d'Insoumis (ce n'est sans doute pas généralisable au vote des sympathisants).

Dans ce cas, Mme Le Pen remporte les élections, avec 50,6% des voix. Bienvenue dans le monde FN.

Ne prenez pas cette projection pour argent comptant : on peut faire bouger toutes les variables, tout envisager et faire parler les chiffres dans d'autres sens. Je ne suis, par ailleurs, pas sondeur, et encore moins dans la tête des électeurs. Néanmoins, ce qu'il faut comprendre, c'est que la théorie du front républicain est publiquement battue en brêche, dans pratiquement tous les camps, ces jours-ci. Donc ne comptez pas sur un sursaut d'abstentionnistes démocrates, tout à coup terrorisés par Mme Le Pen. Comptez sur vous-même.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Corruption : un nouveau front potentiellement dévastateur pour Netanyahou
Jugé depuis deux ans pour « corruption », « fraude » et « abus de confiance » par un tribunal de Jérusalem, l’ancien premier ministre israélien devra aussi affronter une commission d’enquête chargée d’établir ses responsabilités dans la plus dévastatrice affaire de corruption de l’histoire d’Israël.
par René Backmann
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni
Journal
Le Balkany catalan dort en prison
Mis en examen en mai dernier pour « extorsion en bande organisée », le maire (DVD) du Barcarès Alain Ferrand a été écroué mardi pour avoir violé de façon répétée son contrôle judiciaire.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart