Risque Le Pen au 2e tour : simulation statistique sommaire

Quelques chiffres et projections permettant de fixer les ordres de grandeur du second tour des élections présidentielles,

Si l'on reprend les voix obtenues par chacun des candidats, au premier tour, et qu'on leur applique les reports tels que mesurés dans les sondages, qu'obtient-on ?

Les voix sur lesquelles M. Macron peut compter :

  • 100% de ses voix du premier tour : 8 657 320 voix
  • 42%, selon les sondages actuels, des électeurs de M. Fillon : 3 029 794 voix
  • Disons 45% des électeurs, selon les sondages : 3 172 898 voix
  • 69% des électeurs d'Hamon : 1 581 179 voix
  • 95% des électeur de Lassale, qui est un centriste :  413 596 voix
  • 0% des électeurs de Le Pen, Poutou, d'Asselineau, d'Arthaud, de Cheminade
  • Abstentionnistes et votes blanc : peut-on parier sur un "sursaut républicain", dans le contexte actuel, ou faut-il plutôt attendre une extention des abstentionnistes et du vote blanc ? Parions sur la poursuite de la dynamique actuelle: une extention du domaine de l'abstention : 0% de voix supplémentaire de ce coté.

Soit un total de ; 16 854 795 de voix.

Sur quelles voix Mme Le Pen peut-elle compter ?

  • 100% de ses voix du premier tour : 7 679 493 voix
  • 28%, selon les sondages, des électeurs de M. Fillon : 2 019 863 voix
  • 19% des électeurs de Mélenchon, qui viennent du FN et y retournent : 1 339 668 voix 
  • 5% des électeurs de Benoit Hamon (selon le dernier sondage Harris Interractive) : 114 578 voix
  • 95% des électeurs de Dupont Aignan, qui va se rallier à Mme Le Pen :1 695 186 voix
  • 95% des électeur d'Asselineau :  332 588 voix
  • 0% des électeurs de Macron, Hamon, Poutou, d'Arthaud, de Lassale et de Cheminade
  • Abstentionnistes et votes blanc : comme pour Macron, nous comptons 0% de voix supplémentaires de ce coté.

Soit un total de ; 13 079 987 de voix.

Dans un tel cas, M. Macron gagne les élections avec 56.3% des voix.

Maintenant, faisons bouger deux variables, en admettant pour seule hypothèse que chez les électeurs de M. Fillon, et chez les électeurs de M. Mélenchon, le vote blanc va être massif :

  • 20% d'électeurs de M. Fillon à se porter sur le vote Macron, les autres votant blanc. Radical, mais il faut dire que je rencontre beaucoup d'électeurs de Fillon trèèèèèèèèès énervés.
  • 10% seulement d'électeurs de M. Mélenchon à voter Macron, les autres votant blanc. C'est une hypothèse d'école, bien sur, mais c'est à peu près le rapport que je subodore dans ma section locale d'Insoumis (ce n'est sans doute pas généralisable au vote des sympathisants).

Dans ce cas, Mme Le Pen remporte les élections, avec 50,6% des voix. Bienvenue dans le monde FN.

Ne prenez pas cette projection pour argent comptant : on peut faire bouger toutes les variables, tout envisager et faire parler les chiffres dans d'autres sens. Je ne suis, par ailleurs, pas sondeur, et encore moins dans la tête des électeurs. Néanmoins, ce qu'il faut comprendre, c'est que la théorie du front républicain est publiquement battue en brêche, dans pratiquement tous les camps, ces jours-ci. Donc ne comptez pas sur un sursaut d'abstentionnistes démocrates, tout à coup terrorisés par Mme Le Pen. Comptez sur vous-même.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.