CE QUE JE NE DIRAI PAS.......

 

   Chat échaudé craint l'eau froide...

La dernière fois où je me suis laissé allé ici à une sortie violente contre Guéant (c'était avant les élections de 2012), j'ai eu droit, de la part du collectionneur de tableaux que l'on sait maintenant, à un dépôt de plainte, l'ouverture d'une enquête préliminaire du parquet pour atteinte à je ne sais quoi contre un membre du gouvernement et à une longue audition très complice avec un flic culturé et intelligent de la PJ.

Evidemment, le Guéant est allé se coucher.

Mais maintenant, je fais quand même gaffe, d'autant que les stratèges influents de Médiapart n'ont pas levé, dans cette affaire, le petit doigt pour défendre ma liberté d'expression dans leurs colonnes. "Nous ne sommes qu'hébergeurs", m'a répété Plenel au téléphone. En d'autres termes, démerde-toi. Je me suis donc démerdé tout seul, comme j'en ai l'habitude et ai eu gain de cause.

L'assassinat de Méric me ramène vers vous amies et amis, lectrices et lecteurs de Médiapart.

Non, non, ne soyez pas inquiets, je vais tenter de canaliser ma pensée dans le politiquement incorrecte, hors des anathèmes traditionnels et rebattus du verbe antifasciste à bon compte.

Voici donc ce que je ne dirai pas et n'ai jamais écrit......

- La lutte antifasciste, depuis toujours à gauche, a été menée les armes à la main, dans tous les pays et sur tous les ccontinents.

- La lutte antifasciste n'observe pas et ne se complait jamais dans les lois et règles de la démocratie bourgeoise, qu'elle fut d'obédience sociale-démocrate ou chrétienne-réactionnaire.

- La lutte antifasciste a ses règles et ses raisons d'être révolutionnaires, ancrées dans le sacrifice d'innombrables camarades à travers les temps, que la raison bourgeoise ignore.

-La lutte antifasciste ne fait aucun cas de la vie ou de la mort des sous-humains qui forment les rangs du crime de lèse-liberté.

-La lutte antifasciste ne s'encombre pas des affects petits-bourgeois et de leur morale avenante, crypto judéo-chrétienne.

-La lutte antifasciste, le moment venu, commande l'action déterminée et définitive.

- La lutte antifasciste a bénéficié aujourd'hui des noms, adresses, téléphones, lieux de réunions des éléments bipèdes impliqués dans le meurtre de notre camarade Meric.

-La lutte antifasciste, en Mai 2013 et après le meurtre de notre jeune camarade, tombé sans armes dans un combat contre la bête immonde et sa bande de porcs, prend toutes ses responsabilités armées devant le peuple de France.

- La lutte antifasciste a ses propres réseaux, de Billancourt au Liban, en passant par l'ancienne Yougoslavie, d'approvisionnement en armes et munitions.

-La lutte antifasciste en 2013, n'entend pas perdre son temps en scénarisant de nouveau dans la rues, à la mode des années 70, casques sur la tête et barres de fer au poing, des charges et contre-charges contre les fachos de tout poil.

-La lutte antifasciste prend acte de l'évolution violente de la société et a su s'y adapter d'un point de vue matériel.

- La lutte antifasciste se souvient de l'exécution, en 1977, par 5 balles de 11,43, du fasciste Jean-Antoine Tramoni, meurtrier du miliatnt de la Gauche Prolétarienne,  Pierre Overney en 1972 devant la Régie Renault , et s'inspire de l'action des courageux camarades des NAPAP (Noyaux armés pour l'autonomie populare) qui ont mené à bien cette opération armée et n'ont jamais été inquiétés par la justice....

-La ligue antifasciste a toujours aussi en mémoire l'effacement de l'ambassadeur de Bolivie en France, ancien tortionnaire du Che . C'était sous le pont Bir-Hakem à Paris.

-La ligue antifasciste se souvient ausi du commando révolutionnaire du POUM trotskyste qui a retrouvé pendant la guerre d'Espagne, l'assassin du grand Jaurès et l'a passé par les armes.

- La ligue antifasciste ne laissera pas un moment de répit au tueur de Méric et à tous ses affidés. Elle frappera définitivement quand bon et juste lui semblera. Et dans les grandes largeurs !

-La ligue antifasciste a l'honneur et l'avantage de bénéficier d'un réseau d'informateurs éclairés au sein de la Police Républicaine.

-La ligue antifasciste compte sur votre soutien et vous salue bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.