Après l'électricité verte, Jean-Marie Santander cultive l'algue bleue !

Pionnier des énergies renouvelables, l’entrepreneur autodidacte a consacré une partie de sa carrière à bâtir des centrales mettant en œuvre des énergies renouvelables. Infatigable, il vient de fonder avec son fils Grégory, près d’Aix-en-Provence, la société Ecosynia qui cultive et valorise la spiruline...

Jean-Marie Santander Jean-Marie Santander
C’est au Maroc à Boulhaut que Jean-Marie Santander voit le jour en 1951 dans une famille andalouse. À l’âge de 15 ans, il débarque à Marseille. Ce fils de garagiste a deux frères et une sœur. Trop peu de revenus pour lui permettre de longues études. Jean-Marie doit donc quitter les bancs du lycée après son BAC en électrotechnique. Il est alors embauché par l’APAVE, un bureau de contrôle national.


Une frustration pour le jeune adulte qui prend la décision de continuer à se bâtir. Il choisit le CNAM d’Aix-en-Provence car il a en tête un projet fou : obtenir son diplôme d’ingénieur en électrotechnique. Diplôme qu’il obtient après 7 années de dur labeur en cumulant travail à l’APAVE, études et vie de famille. Dans la foulée, il enchaîne sur deux années supplémentaires, pour l’acquisition de deux diplômes de 3e cycle : en finance et en management.

Jean-Marie Santander prend le virage de l'immobilier

A partir de 1981, il réalise de nombreuses constructions ainsi que des opérations immobilières. En 1998, suite à sa rencontre avec Jacques Bucki et Didier Lartigues, le self-made man se lance dans la construction « clé en mains » de centrales de cogénération. Puis avec Jacques Bucki, actionnaire à hauteur de 90%, il fondera PMB Finance, qui deviendra THEOLIA et l’inscrit au Marché Libre de NYSE Euronext, pour développer une activité éolienne. Après trois tentatives, THEOLIA sera inscrite au Marché Libre mi 2002. 


En 2004, il prend le contrôle de THEOLIA, entreprise dédiée à la transition écologique, qui construit et exploite notamment des parcs éoliens en France, en Allemagne, en Italie, en Inde et au Maroc. Jean-Marie Santander réussit l’exploit, en tout juste trois ans, de faire progresser le chiffre d’affaires de la société de quelques millions à 320 en 2007 ! Et fait unique en France, en 27 mois il passera du Marché Libre au SBF 120. Un réel succès ! Toutefois, ne parvenant pas à se plier aux exigences d’un actionnaire indélicat - Général Electric - il démissionne de ses fonctions de Président Directeur Général fin 2008. Cette société, devenue par la suite FUTUREN, sera rachetée plus tard par EDF, qui a vu une « pépite » pour une activité de repowering

Jean-Marie Santander se lance dans l'électricité verte


Début 2009, Jean-Marie et ses co-fondateurs, Grégory Santander et Philippe Perret, fondent alors Global EcoPower, destinée, au départ, à construire des centrales autonomes de production d’électricité mettant en œuvre des énergies renouvelables. Dans les trois dernières années, il créera avec ses deux co-fondateurs des complexes associant la production d’une activité écologique énergivore à des centrales de production d’électricité verte. En juillet 2020, suite à des désaccords ayant trait à sa gestion et à son plan de développement, Jean-Marie et ses deux co-fondateurs quitteront Global EcoPower.


En 2012, l’entrepreneur publie un livre : "Le vent de Vénus", chronique qui s’étend de 1870 à nos jours. La saga retrace trois générations de Santander et dévoile son engouement sincère pour l’expansion des énergies renouvelables. 


L'actualité de Jean-Marie Santander


En septembre 2020, Jean-Marie Santander et son fils Grégory lancent la société Ecosynia, motivés par la conception d’un projet écologique innovant. Leur bio laboratoire sera situé dans la région d’Aix-en-Provence, au pied de la montagne Sainte-Victoire. Ils extraient de la phycocyanine à partir d’une spiruline cultivée dans le sud de la France, avec l’eau naturelle et millénaire 808, suite à un accord exclusif avec la famille fondatrice de 808. Cette phycocyanine est « éco-extraite » de la spiruline, mécaniquement et naturellement, sans conservateurs. La culture des microalgues en France est une évidence pour ces deux hommes qui priorisent la fabrication française, comme beaucoup de français après cette pandémie mondiale. L’activité principale d’ECOSYNIA est la transition écologique. Mais c’est surtout le transfert du père vers le fils, tout aussi passionné par les opérations écologiques. En peu de temps, Grégory a négocié avec 808, passé un accord avec un industriel local fortement impliqué dans les énergies renouvelables pour aménager 29 serres dans les Pyrénées déjà construites dans le but de cultiver la spiruline et a organisé la commercialisation de la spiruline et de la phycocyanine. D’autres projets sont déjà « en route ». La passion de la famille Santander pour la transition écologique sera portée désormais par Grégory, Jean-Marie apportant son expérience et ses idées de développement. Ainsi Jean-Marie prépare, en douceur, le passage de relais à son fils, qui allie la rigueur due à sa formation d’ingénieur et l’intelligence du manager financier, qualités indispensables à cette activité.


La spiruline, fréquemment appelée algue bleue, grandit dans des eaux chaudes et riches en nutriments. Elle est connue depuis l’Antiquité pour ses nombreuses vertus et ses effets sur la santé. De nombreuses études, effectuées ces dernières décennies, confirment son exceptionnelle valeur nutritionnelle en raison de sa richesse en vitamines anti oxydantes, en protéines, en lipides insaturés et en minéraux essentiels. Elle combat efficacement de nombreux maux ainsi que la malnutrition, facilite le rétablissement pendant la convalescence et complète l’entraînement des sportifs. 

Phycocyanine : La nouvelle passion de Jean-Marie Santander

Moins connue, la phycocyanine est le composé principal de la spiruline. Dans le bio laboratoire, Grégory, assisté de deux docteurs membres de l’équipe Ecosynia, travaille à la valorisation des co-produits (« biorefinery ») et à la conception de nouveaux produits à base de phycocyanine, notamment des boissons, avec le fils de la famille fondatrice de 808, associant l’eau minérale naturelle ancestrale d’Aix-en-Provence, à une phycocyanine exceptionnelle. . Grégory indique que sa phycocyanine est la meilleure du monde, grâce au procédé d’extraction utilisé qui conserve la fraîcheur et les propriétés exceptionnelles du produit tout au long de sa fabrication, et à l’eau minérale millénaire 808 exclusivement utilisée pour la formulation de cet extrait, issu d’une spiruline franco-française cultivée dans les Pyrénées. Les produits créés par Ecosynia vont vite faire oublier ceux commercialisés en France, provenant d’une spiruline importée de pays étrangers, moins soucieux de la qualité, proposés avec une phycocyanine en poudre ou obtenue à partir d’une spiruline sèche, qui vient de loin. Bref, des produits qui ont perdu dans les deux cas toutes leurs propriétés bienfaisantes.

La carrière inspirante de Jean-Marie Santander démontre de manière éclatante que la réussite est possible sans être nécessairement né avec une cuillère en argent dans la bouche...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.