patrick miralles
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2014

patrick miralles
Abonné·e de Mediapart

La Nueve, ces républicains espagnols qui ont libéré Paris

Les uniformes étaient américains, la compagnie française et les soldats qui la composaient étaient des espagnols républicains.

patrick miralles
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les uniformes étaient américains, la compagnie française et les soldats qui la composaient étaient des espagnols républicains.

Ils s’appellent Granell, Berual, Lozano, Royo, les frères Puyol, El Gitano.....

De 36 à 39 ils ont fait la guerre contre Franco et ses alliés Hitler et Mussolini. Le 26 janvier 1939, la chute de Barcelone marque le début de l'exode « La Retirada ». 500 000 espagnols franchissent les Pyrénées. Le Gouvernement français de Daladier dépassé par les événements, les parque dans des camps d'internement : Argelès, Saint-Cyprien, Barearès, Septfonds, Vernet d'Ariège. Plus de 15 000 espagnols y meurent de leurs blessures, de faim, de froid.

En 40, les espagnols représentent la majorité des effectifs des compagnies de travailleurs étrangers ( CTE ) rattachées au Ministère la Guerre. Pendant l'offensive allemande de mai/ juin 40 une forte proportion des CTE se trouve dans la zone de combats. Faits prisonniers et non assimilés aux soldats de l'armée régulière. « Triste privilège » dès l'été 40. Les républicains espagnols sont les premiers déportés à partir du territoire français, envoyés notamment à Mauthausen.

D'autres encore furent enfermés dans les camps les plus connus d'Algérie, du Maroc....Camp Morand, camps Djeffa, d'Hadjerat M'Guil.

Dès 43, Leclerc est informé que les soldats coloniaux du Tchad qui avaient lutté à ses côtés ne feraient pas partie de la 2ème DB

Les américains ne voulaient pas de noirs dans les unités blindées et De Gaule voulait blanchir l'armée.

Leclerc lance un appel aux « volontaires » espagnols relayé par le commandant Patz, ancien des Brigades internationales qui contribua à la création du 3ème bataillon des corps français d'Afrique.

Disséminés en Afrique au sein des armées de Pétain, enfermés dans les camps d'internement, beaucoup d'espagnols s'évadent des camps, désertent la Légion pour rejoindre Leclerc.

Considérée comme une compagnie mythique La Nueve, future unité blindée du 3ème bataillon de marche du Tchad, où même la langue officielle et le commandement était espagnol. La Nueve avait pour mission de se tenir à l'avant-garde et d’affronter l'ennemi en première ligne.

Le 24 août le half-track Guadalajara du lieutenant Amado Granell est à l’Hôtel de Ville.

Leur glorieux faits d'armes rejoignent ceux d'autres espagnols exilés en France : guérilleros du Sud-Ouest, passeurs des Pyrénées, resistants de la MOI (main d’œuvre immigrée) et des différents réseaux, maquisards des Glières et du Vercors, légionnaires de la 13ème DBLE à Narvik et Bir Hakeim, soldats des bataillons « Guernica » et « Libertad ».

Ne les oublions pas car leur engagement, leurs blessures, le sacrifice de leur vie, ces hommes ont participé à la victoire contre le nazisme.

« Individualistes, idéalistes, vaillants qui firent preuve d'un courage insensé......

Ils n'avaient pas l'esprit militaire, ils étaient même antimilitaristes, mais ils étaient des soldats magnifiques !

Ils embrassèrent notre cause, parce que c'était la cause de la liberté « Capitaine Dronne ».

« Ce peuple à droit à la parole, qu'on lui la donne une seule minute, et il n'aura qu'une voix pour crier son mépris du régime franquiste et sa passion pour la liberté ! Si l'homme la fidélise, si le malheur et la noblesse d'un grand peuple sont les raisons de notre lutte, reconnaissons qu'elle dépasse nos frontières et qu'elle ne sera jamais victorieuse chez nous tant qu'elle ne sera jamais victorieuse chez nous tant qu'elle sera écrasée dans la douloureuse Espagne ».

Albert Camus éditorial du journal Combat du 7 septembre1944

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »
Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.
par Marine Turchi
Journal — Asie et Océanie
En Chine, la politique « zéro Covid » est de plus en plus contestée
Des chiffres de contamination record en Chine poussent les autorités à décréter de nouveau des mesures de confinement un peu partout dans le pays. Ce qui entraîne des réactions de plus en plus vives, y compris des émeutes, comme récemment dans la plus grosse usine d’iPhone au monde dans le centre du pays.
par François Bougon
Journal
Les frappes aériennes russes contre les infrastructures : des crimes sans châtiment ?
Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine, les opérations aériennes russes interrogeaient les spécialistes par leur faible volume et leur apparente retenue. Mais depuis le 10 octobre, les choses ont brutalement changé. Quels sont les objectifs de l’armée russe et dans quelle mesure ces attaques constituent-elles des crimes contre l’humanité ? Une chronique de Cédric Mas, historien militaire.
par Cédric Mas

La sélection du Club

Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
Publicité : l'industrialisation de la manipulation
On lit souvent que la pub « nous manipule », mais qu'est-ce que ça veut dire ? Le débat à ce sujet se réduit souvent à l'alternative entre liberté absolue ou déterminisme fatal. À la veille du Black Friday, un évènement reposant entièrement sur la pub pour exister, il faut analyser en détail les techniques de discours manipulatoire, leurs usages en publicité et leurs effets sociaux.
par Résistance Agression Pub
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Voilà ce qu’il va se passer avec vos achats du Black Friday
Vendredi, c’est le Black Friday, et vous allez être tenté d’acheter de nouveaux vêtements. Et on vous comprend : c’est difficile de résister à ce t-shirt bon marché qui vous fait de l'œil et qui est soudainement à - 70%. Avant de faire quelque chose que vous allez sûrement regretter, on doit vous dire ce qui risque de se passer avec votre t-shirt.
par StopFastFashion