patrick rodel
Abonné·e de Mediapart

433 Billets

5 Éditions

Billet de blog 6 avr. 2022

D'une guerre à l'autre

patrick rodel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je suis plongé dans l'excellent livre d'Eric Vuillard, La bataille de l 'Occident (Actes Sud 2012, Babel 2014);  il y relit la première Guerre mondiale avec ce regard neuf qu'il est un des rares à porter sur l'histoire récente. Nous sommes loin des clichés habituels, loin du roman national que l'on nous ressasse.Son point de départ est la théorie d'Alfred von Schlieffen qui va décider de la stratégie allemande et enclencher une des premières boucheries de masse qui vont scander l'histoire de ce XXème siècle et de ce XXIème siècle qui semble ambitionner de faire encore mieux que son  prédécesseur.

Le portrait qu'il trace de Schlieffen fait froid dans le dos, "la bouche est amère, les paupières lourdes" et voilà son projet :" Schlieffen table sur une offensive et une victoire rapide, mais il n'envisage en cas de piétinement, aucune solution de secours. On peut donc dire qu'il plonge le monde dans un conflit foudroyant ou dans une guerre sans fin. De toute façon, Schlieffen ne s'intéresse pas aux raisons du conflit, ni aux autres issues possibles. Il ne sait pas véritablement pourquoi il faut faire la guerre, mais il est certain qu'il le faut. La diplomatie lui répugne. Une existence passée à envisager la vie humaine comme une simple unité de compte finit par faire de lui un homme hautain vivant parmi des convictions abstraites. Il envisage la force comme la seul réponse à l'hostilité. DE plus en plus, la guerre se confondra pour lui avec l'élaboration de son Grand Mémorandum."

A quelques détails près, cela ne vous rappelle personne ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — International
Mais jusqu’où ira la Cour suprême des États-Unis ?
Après l’abrogation du droit constitutionnel à l’avortement aux États-Unis, une question traverse le pays : d’autres droits, comme le mariage homosexuel et même les relations sexuelles entre personnes de même sexe, sont-ils désormais menacés ? Éléments de réponse.
par Patricia Neves
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse
Journal — International
En Ukraine, des anarchistes montent au front pour combattre l’invasion russe
Depuis le début de l’invasion du pays par la Russie, 100 à 150 militants anarchistes et antifascistes ont rejoint les rangs des forces ukrainiennes. Certains ont même constitué un bataillon « anti-autoritaire » au sein de la défense territoriale, « pour protéger les populations et combattre l’impérialisme russe ».
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale