patrick rodel
Abonné·e de Mediapart

446 Billets

5 Éditions

Billet de blog 13 mai 2021

patrick rodel
Abonné·e de Mediapart

La mort de Jacques Bouveresse

patrick rodel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je laisserai à d'autres plus qualifiés que moi le soin de dire ce que fut l'apport de Jacques Bouveresse dans la vie intellectuelle de la fin du XXème siècle. J'aimerais seulement évoquer quelques images de lui qui m'ont marqué quand j'ai fait sa connaissance à l'ENS, en 1963. Dans les conflits qui animaient l'enseignement de la philo - entre les pro et les anti-althussériens, entre les pro et les anti-derridiens, entre les lacaniens qui n'en avaient que pour leur idole etc.. - Bouveresse était à part. Je supposais qu'il mettait tout ce beau monde dans le même sac - et se scandalisait devant la désinvolture avec laquelle les uns et les autres envoyaient aux orties les références aux philosophes classiques dont il s'était lui-même nourri ; il était convaincu que les questions que ces derniers avaient soulevées, pour rester souvent pendantes, n'en méritaient pas moins d'être prises au sérieux. J'avais le sentiment qu'il bougonnait devant ce gaspillage d'énergie intellectuelle qui ne débouchait pas sur grand chose. Il était véritablement ailleurs - rien d'étonnant qu'il soit aller chercher outre manche une approche beaucoup plus logique (philosophie analytique, Wittgenstein, etc..) qui se méfiait de la séduction stérile à ses yeux des métaphores auxquelles les continentaux avaient recours. Est-ce que je me trompe en pensant qu'il croyait en la philosophie à une époque où il était de bon ton d'en proclamer la mort et que cette croyance il l'avait forgée au cours de ses années de prépa. Il n'était pas prêt à la renier. Un de ses meilleurs livres, Le philosophe chez les autophages, moquait avec humour cette rage de certains qui se disaient pourtant philosophes à saper les bases mêmes sur lesquelles reposait leur discipline.

C'était, au demeurant, un excellent camarade, qui regardait avec bienveillance le conscrit que j'étais, alors que tant d'autres - je ne citerai pas de nom ! - toisaient avec mépris ceux qui n'étaient pas encartés dans le parti (devrais-je dire plutôt la secte) qui était le leur.

J'ai suivi, toujours avec intérêt, au cours des années, les différentes étapes de son travail - il a été un passeur remarquable  (Krauss, Orwell, Musil ...), il a su prendre la défense de ceux que la médiocrité médiatique et universitaire enterrait avec jubilation (Bourdieu), il a su dénoncer avec verve les pseudo-intellos qui s'érigeaient en donneurs de leçons alors qu'ils ne faisaient que se vendre aux thuriféraires de l'ordre dominant.Et quand on relira son oeuvre on verra à quel point il fut  rigoureux sans pour autant jamais être rigide. Un être droit.

Quand il fut nommé au  Collège de France, je lui avais envoyé un petit mot pour lui dire que je me réjouissais de cette nomination - je me doutais qu'elle ne ferait pas plaisir à tout le monde et, avec l'humour qui le caractérisait, il m'avait confié qu'il n'avait pas croulé sous les lettres de félicitations. Quelques larmes de crocodile accompagneront certainement sa mort.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau