patrick rodel
Abonné·e de Mediapart

433 Billets

5 Éditions

Billet de blog 18 avr. 2022

Nucléaire : en sortir ou pas ?

Antoine de Ravignan, journaliste à Alternatives économiques, publie aux éditions les Petits matins, un bouquin passionnant dont le titre marque l'urgence des problèmes qui y sont abordés : Nucléaire : stop ou encore ? Le dossier constitué est complexe et complet. Il donne au néophyte tous les arguments pour qu'il se  fasse une idée des enjeux soulevés par la question énergétique.

patrick rodel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Antoine de Ravignan, journaliste à Alternatives économiques, publie aux éditions les Petits matins, un bouquin passionnant dont le titre marque l'urgence des problèmes qui y sont abordés : Nucléaire : stop ou encore ? Le dossier constitué est complexe et complet. Il donne au néophyte tous les arguments pour qu'il se  fasse une idée des enjeux soulevés par la question énergétique, dans le contexte actuel ; question cruciale si l'on veut respecter les engagements pris de décarbonisation rendue nécessaire par le réchauffement climatique : maintien de l'industrie nucléaire et création de nouvelles centrales (Macron, 2020) ou développement d'énergies renouvelables (photovoltaïque, éolienne). Je simplifie parce qu'il y a, bien sûr, des options intermédiaires.

La production d'électricité, en France, est assurée à  70% par les centrales nucléaires mais le parc est vieillissant, la durée de vie des centrales est prolongée au-delà de ce qui avait été prévu ; mais la construction de nouvelles centrales prend du temps et les déboires d'EDF, déboires industriels et financiers (Flamanville, ce scandale incroyable) devraient inciter à la prudence.

Les énergies renouvelables, voltaïque et éolienne, moins polluantes, ce qui n'est pas rien, seraient en mesure d'assurer la relève, pour un coût moindre, et sans faire peser de risques sur la population. Mais elles suscitent des réactions d'hostilité chez certains (de l'extrême droite à une partie de la droite - LePenZemmour/Xavier Bertrand);et le gouvernement ne se donne pas,  de toute évidence, tous les moyens pour les développer - les lobbies là encore frappent.

Je laisse au lecteur le soin d'entrer dans le détail des modèles analysés : il trouvera tous les chiffres, tous les rapports d'organismes dépendants ou indépendants de l'Etat et un lexique bienvenu pour s'y reconnaître dans les différents sigles. Je retiens quelques éléments absolument essentiels :  

           - la question est suffisamment grave et urgente pour nécessiter un véritable débat. Ce débat n'a jamais eu lieu. Et s'il a lieu il faudra que se conclusions ne soient pas enterrées, comme l'ont été celles du débat sur la crise climatique.

          - la culture du secret tient, depuis le début, à l'usage militaire du nucléaire.

         - le conflit potentiel entre logique industrielle et  responsabilité politique a toujours été tranché en faveur d'EDF dont l'opacité est totale. C'est EDF qui se lance dans des opérations financières catastrophiques au détriment des investissements nécessaires à la sécurité des installations nucléaires en France et pour assurer l'approvisionnement en électricité. C'est EDF qui joue les experts et les conseillers auprès des politiques au seul profit de sa logique industrielle.

            - le renouvellement du mix énergétique aura un coût, c'est évident."Il y a un moment où il faut choisir entre les cadeaux fiscaux faits aux riches et le financement de la transition écologique."lequel ne peut reposer sur les seuls sacrifices demandés au reste des Français.

            - la sobriété, terme souvent moqué, est une des voies par lesquelles il nous faudra nécessairement passer. Mais en attendant, on ne peut continuer à favoriser par la pub les SUV et autres mastodontes, à utiliser des jets privés pour aller voter et demander à tous de se moins chauffer et de ne pas voyager trop loin de leur HLM. Il y a là des contradictions qu'il nous faudrait avoir le courage d'affronter, le courage politique.

             - j'ajoute que la situation actuelle - le problème du gaz russe entre autres - accélère des mutations jusqu'à présent trop lentes a effectuer. Le voltaïque et l'éolien deviennent maintenant rentables. 

Pour conclure, je conseille à tous de lire ce livre et à Antoine de Ravignan d'en offrir un exemplaire à ce nouveau converti à l'écologie qu'est Emmanuel Macron !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay