Le double aveu d'Édouard Philippe

À propos de la réception des conclusions du Grand débat, Édouard Philippe a déclaré "le risque déceptif est important". Mais connaît-il vraiment le sens de ce mot peu usité ?

Il semblerait que le chef de l'exécutif ait voulu, une fois n'est pas coutume, faire preuve d'humilité en relativisant la portée de la coûteuse opération de communication animée par Emmanuel Macron et Marlène Schiappa. Une sorte d'aveu d'échec en quelque sorte. Hors, en utilisant ce vieux mot français tombé en désuétude, Monsieur Philippe nous fait un second aveu aussi involontaire que pertinent car déceptif a un tout autre sens. Selon l'Académie française, il signifie trompeur. Très honnêtement, nous soupçonnions la forfaiture, mais si c'est Édouard lui-même qui le dit...

(merci Arnaud)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.