Le spectre autistique trouble-t-il la raison de ceux qui l'approchent ?

 

Colloque international à Evian le vendredi 19 septembre 2014

sur les troubles du spectre autistique

 

 Aucun autre handicap, aucune maladie ne déchaîne autant de violences et de passions, d’affirmations péremptoires de certaines associations de familles mais aussi de scientifiques, de médias et de politiques.

 Pour quelles raisons troubles nous annonce-t-on régulièrement avoir découvert l’origine de l’autisme sans étude sérieuse sur un échantillonnage  suffisant ? Vaccin ROR, gluten et caséine, bactérie dans la flore intestinale, tel ou tel gène, telle ou telle aire du cerveau, toutes ces annonces très médiatisées ont toujours des conséquences désastreuses sur le moral et la santé de ceux qui y croient.

 Comment une catégorie nosographique peut-elle passer, en quelques années, d’une prévalence de 1 pour 6000 à moins de 1 pour 100 ? Comment les scientifiques qui rédigent le DSM peuvent-ils changer les frontières de l’autisme à chaque nouvelle édition ?

 Pourquoi tant de certitudes alors que l’on sait si peu de choses ? Pourquoi ce besoin d’une vérité unique, ce refus de l’altérité chez ceux-là même qui sont censés aider les personnes autistes à reconnaitre et accepter l’existence de l’autre ?

 Quelle volonté de toute-puissance et quels enjeux de société se cachent derrière la mise en grilles et protocoles de tous les instants de la vie quotidienne, les évaluations formelles,  l’injonction de normalisation des comportements et la non-reconnaissance des personnes autistes en tant que sujets ?

 Après un état des lieux des connaissances actuelles et la mise en perspective des apports des différentes disciplines, (génétique, neurosciences, psychologie et psychanalyse), nous analyserons leur complémentarité comme leurs divergences, pour étudier leur retentissement sur les pratiques. Les recherches et les expériences professionnelles seront soutenues par les témoignages de familles qui tentent au quotidien de se dégager de ce contexte tendu et anxiogène, pour offrir à leurs enfants un accompagnement pluriel et respectueux de leur singularité.

 Pour plus d'infos sur ce colloque, cliquez sur le lien ci-dessous :

Plaquette du colloque d'Evian

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.