Avril 2021 : Le retour de la classe en ligne

Et si on reparlait un peu de la classe en ligne et des outils numériques ?

Après trois jours où les enseignants, les familles et les enfants ont été pris en otage par de vilains hackers russes,  un point info sur la situation de ce corps en voie de privatisation qui est censé assurer  ce que son ministre de tutelle a pompeusement nommé la  continuité pédagogique, une expression qui nous le verrons prend tout son sens au fil des mois pandémiques, semblait nécessaire !

Il était donc temps de rendre un hommage au monde enseignant qui, certes n'est pas en première ligne comme tous nos héroïques soignants et soignantes, mais se retrouve confronté à une situation exceptionnelle, la classe en ligne.

Tout ce qui va suivre repose sur des témoignages de celles et ceux qui ont assuré en début d'année et assurent encore sans relâche et avec leur propre matériel ( bon d'accord , une prime de 150 euros leur a été versée, de quoi investir dans une imprimante micro-ondes...), un suivi de leurs élèves et de leurs familles au détriment de leur santé psychologique et physique, surtout après avoir entendu les conseils de certains éditorialistes devenus en quelques mois des spécialistes de la pédagogie différenciée et des parcours curriculaires et des activités asynchrones (vocabulaire garanti EN sans OGM)

Barbier tu sors, tu vas chez le principal mais avant tu me donnes ton carnet de liaison, sinon terminé les plateaux télé !!!

Il y a parmi ces enseignants, des hommes et des femmes qui ont perdu  la vue, après l'odorat le et le goût, mais cette fois rien à voir avec le covid 19, mais plus simplement à force de corriger des exercices flous et à l'envers envoyés par les smartphones high tech de leurs élèves.

 Il semblerait que l'acuité visuelle de ces précepteurs du 21ème siècle, ces aventuriers du clavier azertyop  se situerait à l'heure actuelle  entre celle de Ray Charles  et  d'un  adolescent de 16 ans livré à lui-même et à tous les écrans possibles par des parents débordés par le telé travail.

Il y a parmi ces enseignants certains individus que l'on aurait vu courir  devant certains supermarchés en poussant des cris de joie, non pas après avoir réussi à trouver de la farine ou du papier toilette  mais   après avoir lu tous ces messages de soutien envoyés  par leur hiérarchie depuis un an ...pour la revalorisation, seuls les plus jeunes bénéficieront d'une substantielle augmentation à la hauteur du prix d'une paire de lacets d'un footballeur professionnel.

Ce soutien hiérarchique et numérique constitue une grande première pour les plus agités d'entre eux après 30 ans de carrière passés dans des zones réputées difficiles ou cette même hiérarchie ne se déplace qu'après avoir fait tous ces vaccins et entourée d'une armée de policier du GIGN.

Il y a parmi ces enseignants certains jeunes collègues, nourris aux réseaux sociaux depuis le biberon   à qui on vante les mérites du manuel scolaire afin que leurs élèves puissent continuer à travailler à la maison…. Mais si vous savez, un livre, un truc dont on tourne les pages, avec des photos, des exercices et même des textes…et que les pirates nord-coréens ne peuvent hacker.

Cette volte face de l'institution, partenaire de Microsoft, qui vante les mérites du tout numérique depuis 10 ans au moins, est à la hauteur des postures idéologiques de  tous ces députés hommes et femmes, ne soyons pas sexistes, qui avaient rejoint LREM après des années passées au sein d'autres formations politiques, saluons au passage le retour de  Manuel Valls qui nous avait tant manqué  !

Il y a parmi ces professeurs des écoles, des enseignants courageux à qui on demande d'organiser des flash mob  et pourquoi par un  400 mètres sur canapé en ligne ,  afin que leurs élèves fassent de l'exercice entre deux plats de pâtes et  trois litres d'une boisson gazeuse discutable sur le plan  éthique  et diététique. 

On nous signale par ailleurs qu'avant  la rentrée des classes, de l'an de graisse 2021,  des travaux seront entrepris pour élargir les entrées des salles de classe suite à la prise de poids inéluctable des élèves confinés et de leurs maîtres !

Il y a parmi ces professeurs des rois de la vidéo qui organisent des sessions de classe virtuelles et quotidiennes prétextant une panne de web cam pour pouvoir  rester en pyjama  et garder une barbe à peine moins fournie qu'un rugbyman à la retraite  tout en prodiguant des cours d'anthologie sur le conflit au Moyen Orient  ou le rôle des façades maritimes dans la mondialisation .

Pour les plus reculés d'entre eux, et oui certains habitent dans des villages dont le nom se termine par un x ou un y  et où les écoles ont fermé en raison de politiques d'austérité que certains semblent découvrir à l'aune du nombre de morts journaliers, la connexion internet n'étant qu'un doux rêve, on imagine aisément leur dilemme  entre un apéro whatsapp  une sieste sous les sapins …malgré le retour de l'hiver.

Mais ne soyons pas pessimistes, car ami prof,  tu dois savoir que  les parents sont  de plus en plus nombreux à s'engager  à ne plus jamais mettre de mot dans le carnet pour te reprocher de ne pas terminer le programme,  d'avoir demandé à leur fils ou fille , de ne pas cracher son chewing-gum dans l'oreille de son voisin après avoir copieusement injurié la terre entière de fils de péripatéticienne et d'en finir définitivement avec des propos homophobes qui tombent sous le coup de la loi dans les couloirs du collège.

Vous imaginez, le monde d'après pour les enseignants, lors des réunions  avec les parents, parents qui auront gardé en mémoire les heures à s'arracher les cheveux sur Pythagore à bicyclette, l'analyse linéaire des fleurs du mal ou la fiche technique d'une dynamo fonctionnant avec l'énergie éolienne, terminés les commentaires et les interpellations du genre :

" Je lui dis sans arrêt, l’histoire c’est facile y’a qu’à apprendre."

" C’est bien vos cours mais y sont pas un peu trop courts au niveau des trucs à apprendre."

" Moi je vous dis monsieur le professeur, y’a quand même trop d'étrangers dans cette classe."

" Maupassant c’est pas un peu ennuyant pour des élèves de maintenant…"

" Les maths, les maths, je lui dis tout le temps faut écouter pi après tu traces."

" Moi les sorties au cinéma avec le collège c’est pas que je suis contre mais je préfère qui fasse des dictées."

" Dites pourquoi vous dites aux enfants que TF1 ça rend idiot ?"

" Mon fils doit porter des lunettes, je vous l’avais pas dit  ?"

Alors que soit ici remerciés tous ces hussards de République, qui depuis un an et en alternance avec des périodes masquées s'échinent avec leur ordinateur et imprimante personnels à faire travailler leurs élèves tout en remontant le moral à des parents qui craquent mais qui sont en train de retrouver le moral depuis que notre président a annoncé le retour des enfants en classe le 3 mai ...car comme tout le monde le sait maintenant, grâce au ministre de l'éducation , notre président est devenu un grand épidémiologiste.

allez jusqu'ici tout va bien !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.