Trinity à Curiosity. 6 Aout 6 l’on s’en sert

Le robot Curiosity arrive sur Mars © AFP
Le robot Curiosity arrive sur Mars © AFP

 

« À partir de maintenant, nous sommes tous des fils de putes »

Les scientifiques de la NASA sont ainsi, no limite !

La curiosité pour  la recherche de trace d’eau sur la planète Mars, à tout les prix, est  une aventure très enthousiasmante et qui fait unanimement le consensus. En tous les cas, je n’ai rien lu de critique à cette curieuse aventure du robot nommé Curiosity. Pourtant, l’empêcheur de tourner barrique que je suis, a néanmoins à vous soumettre en lecture ce qui suit.

Curiosity à tous les prix, ce robot porté dans sa navette, ont ainsi parcouru ce long chemin de plusieurs millions de kilomètres en moins de 8 mois et environ, afin de parvenir à son objectif d’y trouver de l’extra-aquatique cosmique.

La mise en orbite, puis le largage du six-cycles, est programmé depuis longtemps pour ce lundi 6 Aout 2012, précis-t-on [ youpi & hourra amars-sissage réussi à 7h36 ! (-14 mn)]. Et si tout se passe comme prévu l’objet automatique, pourra ainsi commencer ses recherches de trace d’eau sur la planète mythique. De plus, comme nous le signalait le spécialiste au journal télévisé,  il pourra tranquillement prendre son temps, pour fouiner les traces ou boire la tasse. Car voyez vous son autonomie est estimée, selon le journaliste, à pas moins de 14 ans en durée de vie. 14 ans !  C’est impressionnant, il est vrai que de parcourir tant de kilomètres, autant que cela en vaille le temps et l’argent.

Six Aout 2012, curieusement, cette date est aussi l’anniversaire, d’une autre curiosité autant que cynique et beaucoup moins héroïque, l’issue critique en essai d’une bombe gadget qui explosa lors d'un test baptisé Trinity, et de produire par la suite,  le plus scandaleux bombardement atomique sur la planète d’Hiroshima en ce 6 aout 1945.

Robotique atomique, le hic, c’est que cet engin aux apparences sympathiques, à but scientifique, a ça de commun du gadget atomique Trinity, c’est qu’il possède dans sa mécanique, une charge nucléaire de 5 kilos de plutonium. La matière extra-martienne du réacteur extraordinaire qui alimente ses moteurs et autres appareils électriques, photographiques, radiophoniques, toutes sortes de gadgets électroniques, à but lucratif et surtout médiatique ! C’est en partie ce qui explique, le cout de cet engin, toujours selon le journaliste, le conteur TV, qui en a compté pas moins de 2 milliards d’euros.

Un peu chérot, pour boire l’apéro, même pour un martien, si pour peu qu’au lieu du vert, il en devient rouge aquatique, et jaune atomique, the yellow cake médiatique. De l’eau ou du plutonium, il faudra bien choisir ! DE la science fiction sympathique, et l’oubli fanatique.

Des fils de putes ! Ma pomme qui pensait être fils d’une Mer d’eau ...

Depuis Wikipédia :

La petite histoire dit que Kenneth Bainbridge, le responsable des essais, glissa à l'oreille de Robert Oppenheimer, qui avait déclaré I am become Death, the Destroyer of Worlds (« Maintenant, je suis la Mort, le Destructeur des Mondes ») après l'explosion : Now we are all sons-of-bitches (« À partir de maintenant, nous sommes tous des fils de putes » des biens expériences scientifiques d’Eternity ,

La curieuse symphonie martienne de la NASA

Pour la mise en scène, grande musique symphonique (à écouter sur Libé)

http://www.liberation.fr/sciences/2012/08/03/autour-de-mars-les-sondes-attendent-l-arrivee-de-curiosity_837432

Patrig K d’Hic

Ps erratum : Stéphane Lhomme, me soumet une autre hypothèse plus alarmante encore, je le cite :

Hello,

oui j'ai vu, 5 kg de plutonium pour contaminer mars...
Et encore, on peut s'estimer heureux que ça n'ai pas pété au décollage

 

-----------------------------------------------------------

Mise à jour 8h56 ... de courte nuit ..

La question ici tournée en dérision, est principalement celle-ci,

Recherche d'eau par des robots terriens emportant dans leur cœur de la « radioactivity »

 

De l'eau pour de la vie ! Depuis le temps que des appareils ont été déposé sur ce proche objet cosmique, dont celui-ci pèse pas loin d'une tonne, ont inévitablement laissé des traces d'infimes parcelles de vies terriennes, bactéries, virus, ou que sais-je

 

En effet ces objets, complexes, et qui doivent être assemblés dans des "hangar labo" classés en  "salle blanche ", ou encore "hyper-aseptique", ( ou labo NP4) ; n'ont put échappé au défaut de toute technologie, de ce types de salles blanches, ou l'atmosphère doit être contrôlé à 100% ! Pour contrôler les p'tites « bébètes » à tendance sournoise de se coller là ou on ne les attend pas. Les petites parcelles de vies immigrées sans papier ni Visa Vert Martien !

( il y a d'ailleurs des scientifiques spécialisés dans ce domaine, pour répertorier ces risques, les douaniers à virus) ...

Encore un endroit, ou le risque 0% n'existe pas, pas plus que dans d'autres endroits ou cela nous étaient conté autrefois ... Le rapprochement est assez facile.

 

La filtration de ces zones,  dite aussi "absolue" ne le sont en réalité au test "DOP" et dans les systèmes les plus pointus, au taux de  99.99999999%, ce qui est annoncé par les fabricants.( il en est de même pour les salles d'opérations chirurgicales en milieu hospitalier) ... 

Nul n'est parfais, Dieu notre père, en sais quelque chose, ou alors c'est qu'il s'est tiré depuis belle lurette d'éprouvette .. ;0)

DOP & application hospitalière ...les procédés et installations y sont proches, les sources documents NASA (secret défense), pour ces systèmes sophistiquées, sont elles par contre hyper protégées !

Pour aller plus loin: http://qualite-securite-soins.fr/app/download/3323598202/diap-arch-equip-locaux-bloc-op.pdf

 ---------------------------------------------------

Les questionnements du Pkics

Le pourquoi ces mots et question ?

il y a plusieurs lectures, ...

1 : pourquoi prendre tant de risques à faire péter une fusée chargée de 5 kg de plutonium ? 7 astronautes américains en ont fait l'expérience.

2 : Comment admettre un engin chargés de ces matières radioactives extra-martiennes sur cet astre ? D'autant que les panneaux solaires ont fait leur preuve, pour des missions, certes moins lourdes et ambitieuses certainement ...

3 : comment ce fait il , que cet "amarsissage" à lieu précisément un jour anniversaire du bombardement odieux d' Hiroshima ? ( ce n'est pas anodin, la navette , il suffit d'ordonner une rotation supplémentaire de Mars, pour etre pile poil !) Seul le le long voyage est calé dans un 'impératif géospatial, à ma connaissance, et lectures. Arrivé sur zone, ils peuvent l'accorder avec plusieurs jours de décalage ...

4 : Sciences et militaires + recherches spatiales ... Elles sont strictement liées, à mon grand regret ..

5 : La face écono morale : Politiquement, la crise majeur qui est criante, doit imposer des choix ... et ce travail d'observation robotisé, peut etre reporter , étant que patience est règle de sagesse, ceci vaut pour cette irrésistible envie de découvrir. Ces expériences, comme citées plus haut, ne réduisant en rien les budgets militaires ( 1 200 milliards de dollars bon an, mal an). ...

6 : Quid des déchets nucléaires et autres bactéries terriennes exportés sur Mars ?

Un passionné qui s'interroge, une liste sommaire et non exhausive ...

Mais nul n'est parfais ... comme tous devrait le savoir

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.