Curiosity & Obscurantisme techno-spatial !

Essai trio guitares. Impro © Squapad
Essai trio guitares. Impro © Squapad

Et de la maitrise de toutes les passions, le mea-culpa du scribe coléreux..  

Vidéo médaillon : Qui rit, gueule, qui pleure ...la vie

           Le 6-08-2012, jour de l’’astréissage (ce terme amarsissage ?/ !) du robot de la Nasa, j’ai rédigé deux exercices, qui ont me semble-t-il, été assimilés à ce sujet et atteins de la maladie « d’obscurantisme scientifique ».

La  punition réactive que voici, pour me faire pardonner de mon obscure complexe.

           Le plus simple exemple, pour le démontré, même si le commentaire ci après est laconique, et peu courtois à ce sujet, pour ces deux textes publiés, dans le but et plaisir d’évoquer mes questionnements et de les faire partager. D’autant que ce que j’anticipais c’est réalisé, c’est le peu d’échos du triste  anniversaire du bombardement d’Hiroshima, couvert par cet objet opportun américain, et les JO sponsorisés, notamment par les Totaux d’AREVA !

  • De Trinity à Curiosity. 6 Aout si l’on s’en sert ! 6 août 2012 - 19h48 - Posté par Le Martien -
  • Je n’ai rien compris à cet article, ni au com’ ci-dessus ! Que voulez-vous dire ? Exprimez-vous clairement.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article129347

L’épistolaire  argumentaire et réponse au Martien,

  • En premier lieu, quand vous souhaitez avoir un éclairage sur un mode d’écriture, une opinion, un questionnement et qui vous échappe, ce qui m’arrive également, pensez vous que la tonalité un tantinet méprisante que vous utilisez, soit le meilleur moyen à ce que votre interlocuteur vous réponde ?

[ ..//... exprimez vous clairement..//...], C’est un jugement catégorique et agressif, qui sous entend que le texte en question serait galimatias, ou syntaxe et vocabulaire à ce point là incompréhensibles ! Dans un autre contexte, une entreprise par exemple, ou quand il y a lieu de développer une section syndicale, diriez vous aux employés, salariés, qui hésitent d’y adhérer, souvent cela est difficile de démonter les idées reçues (Ou plutôt idées avalées) et de fatigue lasse, vous les tracteriez de cette façon, que j’imagine ainsi :

[Mais purée ! Vous n’y comprenez rien à rien ...//... au revoir et démerdez vous !]

Hiroshima 6 aout 1945, Curiosity 6 aout 2012... Ces deux dates, en principe devrait pour tous lecteurs, de se saisir de ce curieux choix de calendrier de la NASA !

Six Aout 2012, curieusement, cette date est aussi l’anniversaire, d’une autre curiosité autant que cynique et beaucoup moins héroïque, l’issue critique en essai d’une bombe gadget qui explosa lors d’un test baptisé Trinity, et de produire par la suite, le plus scandaleux bombardement atomique sur la planète d’Hiroshima en ce 6 aout 1945.

On ne peut plus claire, ou alors, c’est que j’écris en martien !


Sur La note d’intention : Un complément d’information, didactique vulgarisé et qui exprime un résumé des questions qui doivent être posées, quelques soient les domaines, fussent-ils aussi attirants, ce service des recherches spatiales et si particulier, au quel j’y suis tout autant que tous, aussi enthousiaste des avancées promises.

Recherche d’eau par des robots terriens emportant dans leur cœur de la « radioactivity » De l’eau pour de la vie ! Depuis le temps que des appareils ont été déposé sur ce proche objet cosmique (7 robots), dont celui-ci pèse pas loin d’une tonne, ont inévitablement laissé des traces d’infimes parcelles de vies terriennes, bactéries, virus, ou que sais-je. ...//...

Le plus, synthétisé...

Le pourquoi ces mots et question ? il y a plusieurs lectures, ...

1 : pourquoi prendre tant de risques à faire péter une fusée chargée de 5 kg de plutonium ? 7 astronautes américains en ont fait l’expérience.

2 : Comment admettre un engin chargés de ces matières radioactives extra-martiennes sur cet astre ? D’autant que les panneaux solaires ont fait leur preuve, pour des missions, certes moins lourdes et ambitieuses certainement ...Et suite ...

  • A propos de l’SOS : L’arrivée martienne du Curieux robot atomique

Un exercice ravageur, pour le plaisir à tenter de mieux ironiser ce qui m’inquiète, quand l’unanimité n’est pas accompagné d’esprit critique, dans une moquerie en lettre iranienne, ( réactualisation chronologique). Et de plus , issue d’une idée qui m’a été transmise par Vingtras. Que je remercie au passage, lui qui commentait le premier papier :

Dans l’esprit des « Lettres persanes » de Montesquieu, que dirait un robot martien arrivant sur notre terre le 6 août 2012 ?

Voir ici : http://blogs.mediapart.fr/blog/vingtras/070812/sous-le-signe-de-mars

Peu connaisseur de cette littérature du XVIIIe siècle, à chacun sa truelle... bis rappel, merci à Vingtras, de m’avoir guidé ...

Au XVIIIe siècle, l’Orient et le goût des voyages sont à la mode. Cependant, le roman fut publié au printemps 1721 à Amsterdam, et Montesquieu, par prudence, n’avoua pas qu’il en était l’auteur. Selon lui, le recueil était anonyme, et il se présentait comme simple traducteur, ce qui lui permettait de critiquer la société française sans risquer la censure.

  • Censure post-moderne

Censure post-moderne, et du monopôle quasi total de la visibilité des organes de presse aux ordres. Ce que j’ai tenté d’appliqué, à cette idée, que le matraquage médiatique des médias majors, par la profusion de reportage, vidéo, émissions radios, etc etc , ont de tous ces procédés, et de fait anesthésié le rappel mémoriel du bombardement Hiroshima. Même la télévision publique, celle de l’ère nouvelle du changement. Ce CSA qu’on laisse toujours au profile du laxisme , et de reproduire faits divers plutôt que le devoir d’information, le lieu de ce 4éme pouvoir, toujours aussi corrompu. Belles images publicitaires, alimentaires que planétaires !

D’où cette forme ironique, le SOS imaginaire épistolaire d’un robot (Curiosity) , auquel le mode science fiction, permet de lui accordé une parole , "une âme " diraient certains cathos humanistes, le robot désormais isolé, qui n’est pas plus que ça enchanté à être condamné à casser du caillou sur Mars. Une opposition naisante à ses maitres créateurs humains, béats qu’ils sont de cet exploit (relatif) , mais dont je reconnait et néanmoins la prouesse technique.

Une prouesse technique, qui n’est plus de nos jours l’expression, de mon point vue, à ce que tous pensent immédiatement de l’idée issue des Lumières et des révolutions qui ont suivies : LE PROGRES, et le parallèle historique, la bombe atomique en relation de cette thématique scientifique, l’irrésistible appétit aux savoirs, et les  risques bien connus et ravageur Hiroshima/ Fukushima ...

  • Un raisonnement et questionnement légitime, je me suis senti un peu  isolé ! Beeuuh !

Pour mémoire, et sans vouloir me glorifier de quelque comparaison de mégalo, au sujet de ce triste anniversaire du bombardement Hiroshima, il suffit de relire l’édito de l’écrivain Albert Camus, dans le journal Combat, qui dénonçait le 8 aout 1945, l’horreur de cette variante de ce  progrès technologique.  Il était bien le seul.

La référence Philippe K Dick : Blade Runner, et de la colère révolté de ce robot curieux, qui fouine, qui se pose des questions, (un syndicaliste en mécano - mutation .. ;0) )  [ Il lui fallait fonder sa base, son origine, son socle, ainsi nous pouvons mieux le contrôler **...]

** Dixit le généticien. Tyrell. Blade Runner Philippe K Dick.

----------------------------------------------

  • Note au sujet de ce livre roman :

Nexus 6, est le nom donné dans ce roman de science fiction, à la dernière génération de clone humanoïde, fabriqué pour aller exécuter les taches les plus dangereuses, dans les activités minières et lointaines planètes. Dans ce roman de Philippe K Dick, qui a inspiré le film du même nom Blade Runner, un groupe de ces Nexus 6, se révoltent, car ils ont pris connaissance de leur durée de vie, limitée à 6 ans !

Ils reviendront donc sur Terre, (très en colère) pour tenter d’y faire réparation par leur « père » créateur et généticien, ici nommé Tyrell.

-----------------------------

  • L'épistolaire conclusion

En conclusion très cher confrère Martien : Pour la clarté du texte, vous êtes le premier à me faire ce type de commentaire, non pas qu’ils sont tous à faire des claps et hourra youpi, de cela je m’en tape catégoriquement, mais pour ce qui est de la clarté, il n’y a rien été écrit de cela ...

Bien à vous, à l’avenir, qui souhaitons le, reposera la question et du progrès et de sa raison.

A propos  êtes-vous Troll, ou Martien ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.