Patrig K
Technicien Génie climatique
Abonné·e de Mediapart

648 Billets

7 Éditions

Lien 7 sept. 2012

D’une vitrine à l’autre: Fessenheim vds Brennilis

On pense à tord et abusivement que la muflerie est affaire du genre masculin, que le déni autoritaire est affaire de testostérones du  paternalisme archaïque. C’est une erreur, et qu’il est bien triste de constater, qu’il ne suffit pas de mettre des quotas 50/50 dans la distribution des genres, pour donner un  sens plus représentatif de la symétrie des sexes à diriger la gestion de nos destinées humaines.

Patrig K
Technicien Génie climatique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.dailymotion.com/video/xbg9jk_demantelement-brennilis-jeu-de-ski_news

On pense à tord et abusivement que la muflerie est affaire du genre masculin, que le déni autoritaire est affaire de testostérones du  paternalisme archaïque. C’est une erreur, et qu’il est bien triste de constater, qu’il ne suffit pas de mettre des quotas 50/50 dans la distribution des genres, pour donner un  sens plus représentatif de la symétrie des sexes à diriger la gestion de nos destinées humaines.

Christine Batho, Ministre de l’Écologie assure que : «L’engagement pris par François Hollande est de fermer Fessenheim dans le quinquennat, d’achever l’EPR  de Flamanville et de faire de Fessenheim une sorte de site pilote par rapport aux enjeux de l’industrie du démantèlement».

C’est pas nouveau, les stagiaires télégraphistes, et écolos de substitution du gouvernement, suivent à la lettre les directives du chef. Après les générations de réacteurs N°1, N°2, des numéros de communication qui ont offert le prétexte à créer de toutes pièces ces générations de réacteurs, mais surtout de produire encore et toujours plus de déchets qui seront à payer et par des milliers de générations. De sorte que tout ce staff de numéros communiants, inventa  la trois G nucléaire. Un succès sans conteste à 4 milliards de déficit avant même que le bétonneur ne puisse achever de reboucher les trous de son gruyère banché. Madame Batho répète, à l’infini les mêmes gesticulations, de la nécesité absolue de poursuivre jusqu'à la folie, l’aventure atomique de  l’EPR dit de 3G ! Puis fut venu les sortes de chantier pilote à démanteler ! Ce que pompeusement la maison EDF nomme de vitrine du savoir faire.

EL4 Brennilis, pour réacteur à eau lourde N°4, le prototype à fuites de tritium, et de CO2 radioactif n’est plus la sorte de chantier pilote et vitrine du savoir faire atomique français. Un engin nucléaire qui diffusait jusqu’à 5 tonnes de CO2 par jour selon le professeur Pellerin, le vénérable négationniste atomique, et chasseur de nuage nucléaire ukrainien. EL4 ne sera donc plus la vitrine du savoir faire pour les  démantèlements nucléaires, l’argument béton pour le retour à l’herbe, de ce coin des Monts d’Arrée, qui avait servit à la caste des nucléocrates français, à faire venir bosser mes frangins, sur qu’ils étaient de toutes les salades que leur racontaient ces fadas atomiques.

Ils t’ont menti, frangin, dit le bien à  L’Ankou, que t’as été vendu et déclassé pour trois rien, juste pour une poignée de piécettes, à prendre les doses pour cette vitrine merdique, ce qu’on disait si bien, qu’une autre misérable saucisse atomique, remplacera la Bretonne de Strasbourg.  

 «Dans le monde, un certain nombre de centrales fermeront dans les prochaines années, il y a là un enjeu industriel pour la France», précise  Delphine Batho. Vous y serez inscrite au premier rang, à vider les circuits primaires, chère Damoiselle la Ministre arriviste, le  fémin qui se conjugue en machiste.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique
Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.
par Justine Brabant
Journal
Les députés français condamnent le génocide des Ouïghours
À la quasi-unanimité, l’Assemblée nationale a invité ce jeudi le gouvernement français à reconnaître le génocide commis envers la minorité turcique, à majorité musulmane, du nord-ouest de la Chine. La France Insoumise s’est abstenue, tout comme un élu communiste, évoquant soit le manque de consensus au sein de la communauté des experts, soit la guerre froide menée par Washington contre Pékin. Le seul à avoir voté contre appartient à La République en marche.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie