Le Télégramme libéré de parole par Médiapart !

La preuve est une nouvelle fois faite, quand une édition libre peut en émanciper d'autres gazettes. Depuis la publication par Médiapart d’un article de Jade Lingraad [1], dans lequel la journaliste révèle les méthodes pour le moins surprenantes, et pour le pire du commencement littéraire d’un conflit d’intérêt manifeste ! La pratique du secrétaire arbitraire du groupe Powéo-Direct Energie, qui se sent autoriser à servir ses propres intérêts,  en rédigeant des courriers de soutien pour le projet de la CCCG de Landivisiau dans le Finistère. Des lettres préalablement paraphées du nom des élus de la région, ou de la Communauté de Communes de Landivisiau. « Il suffisait d'ajouter sa signature. C'est pitoyable. Je suis assez grand pour écrire un courrier tout seul. On a affaire à des manipulateurs très compétents qui cherchent à prendre en otage les élus de base. Cette manière de faire soulève plein de questions »… s’insurge Bernard Jézéquel élu de Trézilidé. Des courriers par la suite et en principe adressés à la destination des autorités Préfectorales, dans le but et objectif de donner l’illusion d’un avis favorable et quasi général des représentations politiques locales ; Le Télégramme de Brest c'est obligé de publier le papier qui suit: http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/finistere/centrale-au-gaz-la-lettre-de-poweo-qui-choque-des-elus-26-04-2013-2083501.php

L’extrait en réaction du sentimental Maire de Landivisiau, Georges Tigréat: [ ...Beaucoup de bruit pour rien : c'est le sentiment de Georges Tigréat, maire de Landivisiau et président de la communauté de communes. Selon lui cette affaire, révélée par le site Médiapart, n'en est pas une. « Franchement je ne vois pas ce qu'il y a de choquant ni de discutable dans ce type de démarche. Il s'agissait simplement d'une proposition. De plus, il était logique qu'elle s'adresse à tous les élus. Libre à chacun de la signer ou de la mettre au panier ».  ...]

L’extrait exemplaire d'un ancien militant du MNR, Xavier Caitucoli [2] , le toupet extrémiste du plus c'est gros, moins c'est visible, pense-t-il ... [.... Discours de même tonalité chez le fournisseur d'électricité. « On va investir 400 M€ dans un projet de territoire important pour la Bretagne. On est dans une phase de concertation depuis plus d'un an et on fait en sorte que celle-ci soit exemplaire. On est conscient de l'attente de la population mais il est préférable de se concentrer sur le fond plutôt que sur la couleur du papier à en-tête », relativise Xavier Caitucoli, P-DG de Poweo Direct Energie. ... ]

On est conscient de l'attente de la population ! Dit-il, celui qui sera rémunéré via la subvention adossée à cette empirique façon de transition énergétique programmée au point 3 du PAC électrique Breton, une prime d’un montant de 800 millions d'euros sur 20 ans ! Comme le signale à juste titre  Wly 29 sur le forum du Télégramme : [… « Ils vont surtout recevoir 40 M€/an sur 20 ans de subvention de fonctionnement. En fait ils prêtent 400 M€ pour en recevoir 800, c'est pire que le pire emprunt immobilier qu'on pourrait vous proposer en ce moment » … ] .  Un prêt ? Que nenni,  Powéo-Direct-Energie, la boite à lettre capitalistique du groupe allemand SIEMENS, l’ancienne copine de Madame Lauvergeon, la multinationale qui a obtenu sa licence bancaire auprès des institutions européennes, est très riche et possède des réserves financières placées à l’abri des intempéries spéculatives dans les coffres de la BCE ( à ma connaissance de plusieurs millions d'€, si ce n'estdes milliards). De plus par ce statut innovant « industriel banquier », l’entreprise industrielle bancaire peut emprunter à la BCE à des taux quasi nul, de l’argent à bas coût, pour financer cette usine à gaz et ainsi de fournir du boulot à bas coût pour continuer de falsifier un peu plus la réalité sociale allemande (Ex: 4€ de l'heure pour les manutentionnaires, qui sait combien ça coute, un polonais délocalisé chez l'Angela protestante ! ) ...

Pire, à l’heure ou Gdf Suez met ses CCCG sous cocon, ou au régime réduit, le montage financier qui permetterait la poursuite en réalisation de cette CCCG finistérienne, par l’apport garantit de 40 millions /an, des sommes  colossales qui proviendraient des fonds issus de la caisse CSPE. Un fond de soutien et une ligne comptable à payer via les facture d’EDF des ménages, initialement dédié pour le développement des ENR, les aides pour les précaires énergétiques, et ponctuellement pour venir corriger financièrement  les spécificités géographiques de certaines régions, îles, ou zones isolées, afin de réaliser certaines installations de production et distribution d'électricité ... !

Si la Bretagne de Landivisiau est sise sur une presqu’île, est ce une raison de considérer les Bretons, particulièrement les militants du collectif Gaspare et opposants à cette aberration, de les prendre pour des presque C . . . ?

Conflit d’intérêt et la PQR, ....  

Le vœux de décembre 2010 réalisé  [ D'ailleurs, c'est un vœu, si Médiapart venait enfin à équilibrer et compléter un peu le travail de la presse locale et régionale Bretonne, nous en serions ravis . Car ce qui doit être dit, c'est que: Ouest France et Le Télégramme de Brest sont adhérents de l'association des industriels bretons, « Investir dans le Finistère », et qui militent pour cette implantation d'une centrale de production d'électricité par gaz, du type CCG de 450 MW ] [3]

[1]http://www.mediapart.fr/journal/france/240413/poweo-direct-energie-dicte-leur-courrier-aux-maires

[2] http://gilljouau.tumblr.com/  (merci à Gill68)

[3]http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/241210/energie-jy-le-drian-met-en-jeu-l-avenir-energetique-de-la-bretagne-la-roul

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.