Paul BERNARDIN
Retraité du Notariat
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 juin 2022

Pacification en Algérie

Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962

Paul BERNARDIN
Retraité du Notariat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'étais officier-marinier de la Marine nationale basé à Toulon, les événements d’Algérie se sont produits et j’ai voulu aller voir ce qui se passait là-bas, et je me suis porté volontaire pour être affecté à la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins basée à Nemours à la frontière marocaine. Et là commença une partie importante de ma vie, je me trouve confronté avec ces problèmes compliqués de colonisation et de racisme larvé, je me demandais ce que nous étions allés faire en Afrique et pourquoi nous voulions imposer notre civilisation à des gens qui n’en voulaient pas.

Peu de temps après mon arrivée à Nemours la Marine a essayé d’engager la pacification de la population musulmane et je me suis porté volontaire pour l’exercer dans un douar à proximité de Nemours qui s’appelait Sidi Amar. J’étais le secrétaire du Bureau Documentation Liaison de l’’Etat-Major, une sorte de Service de renseignements, et je m’occupais de la harka de la DBFM au point administratif,

Un jour un habitant m'a dit que si en 1945 lorsque l'Algérie a été déclarée département français, l'Etat avait accordé aux algériens les mêmes droits que les métropolitains il n'y aurait pas de guerre !

. J’avais un interprète Mohamed ben Mohamed pour m’aider. Ce fut une expérience extraordinaire, j’ai installé une infirmerie avec un infirmier HENRY qui m’accompagnait, on dispensait des soins élémentaires à la population, principalement des enfants. A Sidi Amar il y avait une école tenue par un couple d’instituteurs dévoués Mr et Mme MONIN je crois et avec lesquels j’ai passé de bons moments de convivialité. J’ai ramené la clé de cette infirmerie : nostalgie !

            Période terrible aussi : le jour je m’occupais des besoins de la population de ce douar paisible, et la nuit on me faisait partir en embuscade avec un groupe de matelots pour essayer d’intercepter des rebelles qui devaient venir du Maroc tout proche !

Puis est venu le 19 mars 1962 le cessez le feu en Algérie, le désarmement des harkis. Mon commandant le lieutenant de vaisseau ANUS était inquiet pour les harkis et leurs familles. Les officiers étaient partis, et l’armée de terre avait pris la place de la DBFM.  Avant de partir le L.V. ANUS a organisé le rapatriement des harkis et de leurs familles, et comme je lui demandais ce que je devenais dans tout ça il m’avait répondu « ce n’est pas votre guerre, votre femme est enceinte et vous avez deux enfants : vous rentrez chez vous » et m’avait demandé de les accompagner jusqu’à Mers el Kébir, en me précisant que nous n’aurions pas d’ennuis avec l’O.A.S. pendant le trajet.

 Le seul incident survenu a été qu’un jeune harki a demandé à dire au revoir à sa grand-mère qui habitait à proximité de notre trajet : il n’est pas revenu dans le temps qui lui avait été accordé et le convoi ne pouvait pas attendre. A Mers el Kébir les harkis et leurs familles ont été pris en charge et embarqués pour la France, et je n’en ai plus entendu parler que par la presse.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié