ÉLECTIONS EUROPÉENNES : Enterrement de la démocratie ...

En prévision de la soirée télévisuelle de dimanche 26 mai 2019, quelques réflexions sur l'attitude des candidats le soir où tombent les résultats et ce que cela peut inspirer.

En amont de ce billet, la lecture de ceux intitulés :« NOUS le PEUPLE, réveillons nous », écrits en mai 2017, peut servir d’introduction au texte qui suit. 

_ _ _ _ _

  

DIMANCHE 26 MAI 2019 20 HEURES

 

VEILLÉE FUNÈBRE :

MORT ET ENTERREMENT

DE LA DÉMOCRATIE ET DE L’EUROPE

  

Dimanche 26 mai au soir, résultats des européennes !!
Nous sommes conviés à un nouveau bal des faux-culs.

 

Nous allons pouvoir admirer toutes et tous les artistes de la politique qui vont passer de plateau en plateau afin que l’on remarque bien leur trombine dans les lucarnes publiques et privées, que l’on puisse bien les identifier de telles sorte que lors des prochaines rencontres sportives que représentent les élections on ne les oublie pas.

Leurs chaussures seront cirées par les journalistes les plus en vue qui en profiteront pour se faire mousser, journalistes qui sont présent(e)s depuis des « éternités » et ne sont pas connu(e)s pour être franchement des foudres de guerre, ni des critiques teintés d’une grande objectivité, voire sont, pour certain(e)s, des soutiens plus ou moins annoncés de tel ou tel candidat(e), ni non plus connu(e)s pour des analyses « extra-ordinaires », mais toujours dans un sens unique.
Même s’ils possèdent de vagues notions d’économie, leurs notions de sociologie sont encore plus ténues. 

Bref, de braves journalistes comme les aiment les politiques (sauf exception) bien formaté(e)s aux idées soutenant la doxa ambiante telle qu’enseignée dans les grandes écoles (de la république), ces écoles dans lesquelles n’est pas particulièrement développée l’intelligence, mais l’art de répéter et reproduire comme une ronéo ce que l’enseignant et les experts invités (toujours les mêmes), vous ont inculqué, des journalistes présentant une variante de psittacisme.

_ _ _ _ _

 

Les plats seront passés et repassés et nous allons entendre encore le même refrain évoquant le plus grand parti de France (RIRES OBLIGATOIRES et la suite vous en expliquera la raison) va s’exprimer pour dire que « Macron ça va bien, mais maintenant il faut passer la main » … au FN/RN bien évidemment.

TOUT CELA EN PRENANT APPUI SUR LES RÉSULTATS ANNONCÉS

(qui sur-évaluent de manière inconsidérée la réalité de l'importance des partis politiques en France et ailleurs)

leur permettant ainsi de nous manipuler ardemment lorsqu'ils en ont besoin  

 

La mélodie de LREM devrait avoir davantage une tonalité de plainte et surtout de virulence vis à vis de ses « ennemis RN » dont ce nouveau parti s’est rapproché déjà par l’esprit des lois qu’il a votées, celles-ci représentant ni plus ni moins que la version pas du tout soft mais bien orientée vers un autoritarisme délibérément choisi dont le seul but est de tenter de faire respecter le pouvoir en place par une population qui en a largement « ras le bol ». Ras le bol de ces représentants qui pour au moins 90% d’entre eux ne représentent qu’eux-mêmes d’abord puis accessoirement leur parti, mais quasiment jamais leurs électeurs.

 

Quant aux autres partis, ils vont essayer d’attirer les caméras sur leur binette en cherchant à se distinguer par une analyse un tout petit peu différente, mais rien d’exceptionnel.

_ _ _ _ _

 

Preuve en est que, puisqu’ils se considèrent comme nos représentants ils devraient se comporter comme tels. Et là il est aisé de percevoir nettement qu’ils n’ont jamais travaillé « SÉRIEUSEMENT » dans une entreprise puisque dans celles-ci, lorsque vous exercez une fonction de représentant vous effectuez un compte rendu hebdomadaire à votre direction, lui exposez ce que vous avez préparé, la manière dont vous allez vous y prendre, les contacts engagés, les propositions faites, et cherchez en retour l’assentiment de la direction pour savoir si vous êtes, stratégiquement, sur la bonne piste.

Dans le cas présent, ces représentants n’ont retenu qu’une chose qu’ils vont ardemment pratiquer : LE SERVICE APRÈS VENTE

Dimanche soir les téléspectateurs vont en « manger du service après vente » !! 

Bon appétit !!

Et puis après un tel barouf du soir d’élections, plus aucun service après vente, comme si nous leur avions donné, en les faisant élire, un blanc-seing pour une éternité de 5 ans.

Même que certain(e)s profitent, voire abusent de l’Europe, et/ou de leur pays pour à l’occasion utiliser les fonds auxquels ils ont droit ou accès en vue d’employer des personnes à d’autres fin que celle d’assistant(e), voire tout à fait fictivement (l’histoire récente nous en a rendus témoins)

Et nous devrions TOUS les applaudir ??? 

_ _ _ _ _

 

Que restera-t-il de tout cela lundi 27 au matin : la même aigreur que celle ressentie après un repas un peu trop arrosé avec de la piquette, un mal de crâne, et l’amertume de devoir encore supporter les mêmes guignols pendant des décennies, SURTOUT DE LÉGUER À NOS ENFANTS un univers démocratique aussi dégradé.

Pour compléter, je vous propose d’écouter une séquence de grande lucidité, pas assez diffusée sur nos médias préférés, mettant en évidence une situation gravissime construite par ces représentants, et qui pour le moment, ENCORE, passe inaperçu, mais évoque bien le type de comportements des élus et/ou non élus du parlement européen.

Les mêmes comportements que les élus ont dans chaque pays (ou presque)

Merci Godfrey Bloom, ce que vous annoncez pourrait peut-être bien se produire dans les prochains temps, pas forcément avec les cordes qui vont avec, mais sous d’autres formes. 

 

un député européen taille un short aux décideurs européens © J'ai Un Doute

_ _ _ _ _

LES SACHANTS VONT LONGUEMENT S'EXPRIMER

Dimanche soir donc, ils vont jouer aux « SACHANTS », ceux qui déjà, par leur simple manière d’être et de parler nous « gavent ». En tant que sachants, ils/elles vont tenter de nous faire admirer leur talent de bateleurs défendant leur propre intérêt plutôt que leurs compétences de véritables représentants du peuple chargés de faire avancer leurs populations vers un mieux-être général.

Vous connaissez ces attitudes d’enfants qui n’assument pas leur responsabilité, ces enfants mal finis qu’ils sont en définitive, pour lesquels « c’est toujours la faute des autres, ou de pas de chance, ou de la surcharge de travail, ou d'un autre pays ». Ainsi sera le fond du discours. On croirait rêver, mais hélas c'est la simple vérité.

Nous percevons très bien que de fait ce qui les intéresse qui est de trouver les moyens de prendre le dessus sur une population peuplée de gaulois, de riens (avant que d’être taxés de "moins que rien"), de cyniques, enfin vous connaissez aussi bien que moi ces qualificatifs pour nommer SON PEUPLE auquel est adressé de temps en temps l’appellation (les enfants…) qui en dit long sur le personnage qui est évoqué et tous les semblables qu’il a rassemblés sous la bannière LREM, pouvant d’ailleurs peut-être bien signifier Les Républicains En Marche et non la République en marche.

 

Confucius disait : « quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt »

Et comme des sachants ils vont tenter, non pas de nous montrer la lune (le rêve d’Europe), mais de bien nous faire observer leur doigt, en d’autres termes de ne pas nous occuper de leur fonctionnement, mais de leurs résultats aux élections, et seulement de cela.

Comme ils sont mignons dans leur démarche, sauf que depuis très longtemps nous avons compris qu’ils n’ont comme utilité que celle qui les intéresse.

 

NOUS ET L'EUROPE ?

Nous ne sommes pas contre l'Europe, mais ce que nous voulons, c’est l’Europe que nous appelons de nos voeux, une Europe idéale, sociale, humaine, respectueuse des 500.000.000 d'individus y résidant, habitants qui dans leur grande majorité aspirent à une vie paisible, à la santé, à un enseignement développant l’intelligence des enfants, à un accompagnement tout au long de la vie en vue de rester en bonne santé, à une justice plus juste et non soumise aux autorités politiques, à une économie au service des humains, à une évolution vers des finalités correspondant à la « triade » inscrite au frontispice des bâtiments publics français (Liberté, Égalité, Fraternité), à une protection contre les prédateurs de tout type (financiers, mafieux, industriels commercialisant des produits dangereux pour notre santé et pour notre planète comme médicaments, tabacs, carburant, produits phytosanitaires, etc …), bref, une partie des premiers de cordée "sauce Macron". Une Europe dans laquelle la justice fiscale s'applique à tous sans différence de fonction ni de pouvoir, une Europe dans laquelle on se préoccupe des problèmes les plus importants avant que de nous imposer des règles concernant des détails, une Europe qui se soucie au plus haut point de la Planète TERRE et de ses habitants, une Europe qui n'applique pas le conseil romain suivant : Si vis pacem, para bellum (« Si tu veux la paix, prépare la guerre »), mais : « SI TU VEUX LA PAIX PRÉPARE LA PAIX » ....   En vérité une belle EUROPE !

 

ET QUE VA NOUS MONTRER LEUR DOIGT ?

Des données TOTALEMENT INCOMPLÈTES leur permettant de se mettre en valeur et de fonder leurs arguments, données auxquelles nous devrons adhérer, des calculs de résultats leur permettant de se gargariser et de chercher à épater la galerie en faisant croire qu’ils sont les meilleurs.

L’impression qui se dégage est alors la suivante :

Européennes, une course de pur-sangs pour l’Europe, à laquelle devraient participer les meilleurs devient une course de tocards et le classement ne fait que mettre en évidence les meilleurs des tocards, c’est absolument tout.

 

à suivre ...

dans le billet intitulé :

PARTS DE MARCHÉ DES PARTIS POLITIQUES

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.