Paul PLATON
heureux retraité
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 oct. 2020

Marine, la France a faim

Marine, la France a faim...faim et soif de justice

Paul PLATON
heureux retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Marine, tu n'étais pas aux Restos du Cœur, ni au Secours populaire, ni à la Croix Rouge, ni hier, ni aujourd'hui. Alors t'as pas vu les files qui s'allongent. A cause du Covid, certes, parce qu'en raison d'un strict respect des consignes sanitaires les distributions alimentaires prennent plus de temps. Mais aussi parce que les précaires sont plus nombreux. Des migrants qui viennent bouffer le pain des français, diras-tu, ou qui leur volent ici et là quelques emplois, jobs que les français de souche ne veulent pas. Crois-moi, Marine, y'a des français et eux aussi sont de plus en plus nombreux. Ben oui, si y'avait pas les migrants, ça irait quand même mieux, répondras-tu. "J'étais un étranger et vous m'avez accueilli", t'as oublié, c'était au catéchisme, jadis, autrefois. Et l'Eglise de France, elle est en pleine déconfiture, alors ! Et oui, crise des vocations depuis des décennies et en plus les abus sexuels. Alors passons vite. C'est bien vrai quand même, l'Eglise de France ne tient encore que grâce à des prêtres étrangers et d'Afrique à 90% dans mon diocèse.

T'as justement pas du voir non plus, les deux excellents films diffusés l'un après l'autre sur l'A2 traitant de la décolonisation. Notre Empire colonial s'est défait en quelques décennies, c'est vrai. On a même fini par perdre l'Algérie, malgré l'OAS et la torture. La torture, ton père Jean-Marie, il t'en a parlé...un peu, j'espère. L'Algérie, c'était notre dernier bastion sur le continent africain. Y'avait du pétrole et des phosphates. On pouvait y expérimenter nos bombinettes etc. Tu vois Marine, moi je crois que nous avons une dette incommensurable et imprescriptible à l'égard de l'Afrique. Et alors, qu'est-ce qu'on fait ? T'es députée européenne n'est-ce pas ? Et ben, quand un camp de migrants brule complétement à Lesbos, on compte, on se met en avant, on va accueillir 400 mineurs isolés. "Allo Angela, t'en prends combien ?" " Et toi, Emmanuel, tu en accepterais combien, pas tout de suite forcément, mais dans quelques temps". "Ecoute Angela, j'appelle les autres pour savoir ce qu'il peuvent faire, et je te rappelle demain, promis". Purée, c'est quand même bien y'a pas très longtemps qu'à Paris, Paris capitale de la France, que le 10 décembre 1948 a été proclamé solennellement la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Réné Cassin et Stéphane Hessel étaient pas loin. Et qu'est-ce qu'elle dit cette déclaration ? T'as oublié Marine ? Je vais te la citer Marine, juste l'article 13, parce que les migrants, je sais, t'aime pas trop :  "1/Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. 2/ Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris, le sien et de revenir dans son pays." Et toc, Marine. C'est bien vieux tout ça...Comme t'es avocate, revois plusieurs Codes, et tu verras sur l'accueil "115"par exemple, on n'est pas dans les clous, mais pas du tout.

Marine, je sais, un récent sondage te place en tête au premier tour des prochaines présidentielles devant Emmanuel. 

Marine, t'es pas la France, t'es qu'une fraction qui dans l'histoire du pays a drainé le pire.

Stp, Marine, épargne nous une nouvelle "zémourade". Ben oui, Zémour, sur CNews qui fait de l'audience tellement il va dans ton sens.

Ah, oui, CNews, une antenne du groupe Bolloré.

Vas lui demander à Bolloré d'où vient sa grosse fortune. Sans ses petites rentes africaines, tu sais, Marine, il en aurait beaucoup, beaucoup moins de pognon.

CQFD, Marine, les migrants, s'il viennent chez nous, c'est qu'on les affame chez eux, au départ. T'as compris ? 

What do you want to do ?

New mailCopy

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — États-Unis
L’écrivain Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York. De premiers éléments sur le profil de l’agresseur témoignent d’une admiration pour le régime iranien.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel