Pecho
Professionnel du tourisme
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 janv. 2022

Tableau du déshonneur

J’ai honte d’être français

Pecho
Professionnel du tourisme
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les élèves vaccinés ont l’immense privilège, dans certaines classes de France et de Navarre, de voir leurs noms et leurs vaccins, affichés sur le tableau d’honneur, alors que les autres enfants, stigmatisés, regardent ébahis, sans trop comprendre pourquoi !

Les journalistes, à l’origine de ce reportage, vu sur une chaîne du groupe France télévision, ne s’émeuvent pas pour autant, je dirais même qu’ils sont fiers de participer tels des collabos, et par n’importe quel moyen, faire le plus de zèle possible dans l’espoir d’être remarqué par les hauts gradés et pourquoi pas, recevoir la légion d’honneur du ministre !

Est-ce cela la démocratie ? Ces jeunes bougres, pas encore sevrés, vaccinés ou non, ne comprennent rien à ce remue-ménage d’adultes, et on ne peut pas les blâmer ! Ils sont la proie facile à des fins politiques dangereuses, de gouvernants et de petits pions insignifiants du ‘petit écran’, qui sans scrupule sont admirés par les ‘grands dadais’, tous aussi fiers que leurs rejetons vaccinés, affichant au tableau de leurs exploits, 3 doses, comme les américains dessinaient sur leur carlingue pendant la guerre, les drapeaux japonais des ‘zéros ‘ abattus en plein combat.

Ô misère, pauvre parterre d’incompétents ! Quelle fanfaronnade vous jouez là, dans cet opéra de mauvais auspice. C’est une bâtonnade que vous méritez et non point de délices !

Un peu de poésie dans ce monde en perdition ! C’est l’Histoire qui nous le rappelle ; avant chaque tourmente, nombreuses et nombreux sont les auteur(e)s qui dans un esprit de liberté, s’épanchent sur des feuilles blanches, mais déjà fanés et si peu lus, les textes tombent dans l’oubli, enfouis sous une avalanche de citations dissolues.

Cette liberté dont ‘on’ prive les enfants, c’est une (ré)action de trop. Que la main de l’inquisiteur s’abatte sur les adultes endormis ou complices, est un fait incontesté et accepté… Cela suffit à nous émouvoir. Mais de grâce, ne nous vengeons pas sur nos chérubins innocents, et laissons les libres de respirer, de jouer à être des enfants, en espérant qu’ils ne prennent pas pour modèles, les ‘grandes personnes’, défenseuses d’une vie trouble, où l’espoir est le seul remède qui nous reste, synonyme de survie, dans un monde sclérosé par la paresse intellectuelle.

S’attaquer à plus faible que soit, est en psychologie, un réflexe inné des gens faibles, égocentriques et narcissiques, dépourvus de compassion. Je ne suis pas juge, seulement le témoin d’une réalité qui nous échappe.

Réveillez-vous !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — Politique
Personnel et notes de frais : les dossiers de la députée macroniste Claire Pitollat
Dix-neuf collaborateurs en cinq ans, des accusations de harcèlement et des dépenses personnelles facturées à l’Assemblée : le mandat de la députée du sud de Marseille, candidate à sa réélection, n’a pas été sans accrocs. Notre partenaire Marsactu a mené l’enquête.
par Jean-Marie Leforestier et Violette Artaud (Marsactu)
Journal
En France, le difficile chemin de l’afroféminisme
Dans les années 2010, le mouvement afroféministe, destiné aux femmes noires, a connu en France un certain engouement. Il a même réussi à imposer certaines notions dans les débats militants, mais il peine à se constituer comme un courant à part entière.
par Christelle Murhula
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Qui est vraiment Élisabeth Borne ?
Depuis sa nomination, Élisabeth Borne est célébrée par de nombreux commentateurs comme étant enfin le virage à gauche tant attendu d'Emmanuel Macron. Qu'elle se dise de gauche, on ne peut lui retirer, mais en la matière, les actes comptent plus que les mots. Mais son bilan dit tout le contraire de ce qu'on entend en ce moment sur les plateaux.
par François Malaussena
Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
par Fred Sochard