BREXIT : EURATOM, FRAUDE FISCALE : 3 Négociations, un seul acoord

Le Royaume Uni n'a pas seulement signé la lettre de quitter l'Union Européenne, mais aussi l'organisation EURATOM. EURATOM est l'organisation qui est responsable en intérieur de l'Union Européenne pour la gestion et la distribution de tout matériel nucléaire.

M. Johnson veut séparer 3 négociations dans le cadre du BREXIT  :

1 EURATOM

2 FONCTIONNEMENT DES MARCHES FINANCIERS

3 ÉCHANGES COMMERCIALES ENTRE L'UE et le RU.

1 M. Johnson veut certainement assouplir les contrôles et la réglementation concernant le fonctionnement des centrales nucléaires et le transport de tout matériel nucléaire. Bénéfice avant sécurité, c'est sa conception du libéralisme.

2 M. Johnson veut transformer le RU en un paradis fiscal. Paradis fiscal avant coopération internationale dans la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale, c'est sa conception du libéralisme.

3 Pour y arriver il veut séparer les négociations dans le domaine nucléaire et fiscale des négociations commerciales.

Pour le contrer il y a une seule solution :

Les contrôles et la réglemenatation dans le domaine nucléaire doivent être respectés par le RU, sinon pas d'accord dans le domaine commercial.

La lutte contre la fraude et l’évasion fiscale doit être intensifié par le RU, sinon - également - pas d'accord dans le domaine commercial.

Les négociations commerciales ne peuvent que aboutir en cas d'acceptation des points 1 et 2 par le RU.

D'où le titre : 3 négociations, un seul accord.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.