Cinq livres sous surveillance.

Au coin lecture, j’ai puisé dans les cadeaux du Père Noël, j’ai ramassé un folio à deux balles, j’ai retrouvé les analyses de Bernard Lahire, j’ai passé un long moment avec Nijinski et ses cahiers de 1919, j’ai fait un peu de sport, j’ai regardé tous les soirs sous mon lit, persuadé avec Ignacio Ramonet que je vivais dans l’immense Empire de la surveillance.

http://bit.ly/1McD0DR

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.