Freixit

Sauvegarde de la France être ses voisins méditerranéens.

Il y a plusieurs systèmes économiques, qui vont du plus libéral, celui de la plupart des pays du monde occidental, jusqu'au système communiste dirigiste, comme l'était celui de L'URSS. Le premier engendre le capitalisme, que l'on considère comme prédateur parce que le plus inégalitaire. Au contraire, le modèle communiste,  issu du  marxisme, redistribue la production des travailleurs de façon égalitaire en donnant un minimum de travail à tous dans des cooperatives ou des organismes et entreprises publics. Il protège la population avec des services gratuits essentiels à la vie quotidienne. Toutefois il y a des  niveaux dans ces systèmes. Dans le  modèle américain, extrême,  l'état intervient le moins possible. Chacun pour soi. Dès la fin de la dernière guerre, en France le CNR (Conseil national de la Résistance) à instauré, un modèle capitaliste mais keynésien ou l'Etat intervenait au contraire, pour augmenter la production du pays en se chargeant de grands travaux (reconstruction, autoroutes, etc.). Le chômage n'existait pas. Grâce à des prélèvements (impôts et taxes) bien ciblés, il  les redstribuait au mieux, protégeant la population  en octroyant des aides et allocations diverses. Toutefois, nos dirigeants ont commencé, dans les années 70 à abandonner ce système, sous de faux prétextes, pour se rapprocher du modèle américain qui avantage les entreprises et les banques (Business is business ) au détriment des plus démunis laissés à eux mêmes. En particulier en rognant sur la protection de la Sécurité sociale. Aux USA Le montant  et la durée de la retraite est laissée aux soins des cartels, ce qui accentue les inégalités. Ce système est reprogrammé dans l'U'E sous couvert d'une bonne gestion économique comme si l'Etat était une entreprise privée. En particulier en  lui supprimant le puissant levier de la création monétaire qui lui donnait justement les moyens de réduire ces inégalités. Dans l'espoir officiel de faire de l'Europe un bœuf aussi gros que les États Unis. Premier responsable, comme on sait, du réchauffement planétaire. En France, la classe des " laissés pour contre" refuse ce système  : "Non" au traité constitutionnel en 2005, Nuit debout, gilets jaunes, et tôt ou tard un autre soulèvement, probable en France et dans un autre pays LATIN ?  C'est en tant que spécialiste des systèmes, que je développe, dans un ouvrage, le" cycliste économique")la nécessité de revenir au keynesianisme, basé sur notre Histoire.  Vous  pouvez partager en espérant que les prochains dirigeants puissent en tenir compte et arrêtent de courir dangereusement après un système anglo-saxon qui ne nous correspond pas, sous prétexte de réalisme,  celui qui entraîne des crises majeures destructrices, comme celles de 1929, et récemment, celle de 2005. Notre culture est celle des Lumières, en particulier celle de  La Fontaine.  Pour le plus grand bien de notre pays et également de nos voisins méditerranéens, sortons de ce guêpier d'une Union européenne artificiellement construite à l'anglo-saxonne, purement commerciale et financière. Il y a urgence, la maison écologique brûle, on respire mal. Comment faire ? Médiatiser le plus possible un Freixit keynésien.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.