Rendez-vous #17 de Périphérie: récits d’exils

Récits d’exils - Deux journées au cinéma L’Ecran, à Saint-Denis, dédiées à la migration à travers des films, des lectures, des débats. Pour fuir les guerres, la pauvreté, des régimes autoritaires, des hommes et des femmes se sont mis en route vers ce qu’ils espèrent être des terres de sécurité et de prospérité. Nous vous présentons 4 films qui mettent en scène des récits d’exils.

Récits d’exils Deux journées au cinéma L’Ecran à Saint-Denis dédiées à la migration à travers des films, des lectures, des débats.

SAMEDI 21 mai 2016 et DIMANCHE 22 mai 2016

 

au Cinéma L’Ecran à Saint-Denis - 14 passage de l’Aqueduc - 93200 Saint-Denis

Mº13 : Basilique de Saint-Denis - Tel: 01 49 33 66 88

TARIFS : 4,50 € la double séance

Entrée libre pour la lecture et la table ronde

 

PRESENTATION

Pour fuir les guerres, la pauvreté, des régimes autoritaires, des hommes et des femmes se sont mis en route vers ce qu’ils espèrent être des terres de sécurité et de prospérité. Nous vous présentons 4 films qui mettent en scène des récits d’exils peuplés de barrières géographiques, humaines et administratives. Chaque cinéaste a fait un choix fort, un geste de mise en scène exigeant qui fait d’autant plus résonner ce que ces paroles ont d’insoutenable.

 

RECITS D'EXILS - LE PROGRAMME

SAMEDI 21 mai 2016

à 18h00 - Lecture d’extraits de Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka (Prix Femina 2012 - Ed. Phébus )
Durée - 45’ 
par la Compagnie Histoires de sons 
Laure-Marie Legay, comédienne, autrice et metteuse en scène et Isabelle Gouzou, comédienne

Sur le livre : En 1919, des Japonaises embarquent pour une longue traversée vers San Francisco où les attendent des hommes à qui elles sont mariées par procuration et dont elles ne connaissent qu’une chose : une photo. Arrivées aux Etats-Unis, la confrontation entre l’American dream et la réalité sera douloureuse… Julie Otsuka, de façon magistrale, fait revivre à travers les détails de leur quotidien ces femmes « invisibles » en faisant entendre leur espoir d’une vie meilleure, leurs questions, leurs peines, leur déception. 
Julie Otsuka a puisé dans l’Histoire et dans son histoire familiale les éléments qui lui ont permis de bâtir un chef-d’œuvre incantatoire auquel la multiplicité des voix donne une portée universelle. Son style dépouillé donne le « la » d’un magnifique chœur antique, d’une émouvante puissance tragique.

à 19h00
MIRAGES d’Olivier Dury
2008 / 46’ / Les Films de l’oeil sauvage
Chaque jour, à mille lieues d’ici, des dizaines d’hommes porteurs d’un espoir inouï s’en vont, désireux d’atteindre l’Europe. Durant les premiers jours de leur traversée entre Agadez et Djanet, entre Niger et Algérie, ils doivent affronter le temps du désert. Voir la fiche du film sur Périphérie


Suivi d’une rencontre avec le réalisateur, animée par Tangui Perron


Une petite collation sera offerte entre les deux films

à 21h00
LES MESSAGERS de Hélène Crouzillat et Laetitia Tura
2014 / 70’ / The Kingdom, Territoires en marge, Cinaps TV
Des migrants meurent tous les jours, en des lieux éparpillés, sans que l’on puisse en garder la trace. Ils disparaissent dans la frontière. Où sont les corps ? Les Messagers, ce sont ces premiers témoins qui nomment la mort, s’organisent pour retrouver un nom, un corps ou bâtir une sépulture. Voir la fiche du film sur Périphérie
Suivi d’une rencontre avec les réalisatrices, animée par Tangui Perron

DIMANCHE 22 mai 2016

15h30 - 17h00
Table ronde : L’Exil en récit : comment recueillir la parole des migrants ?
Avec Marie Poinsot, modératrice et rédactrice en chef de la revue Hommes et Migrations; Frédérik Detue, maître de conférences, Université de Poitiers; Ariane Doublet, cinéaste et membre du collectif L’Appel de Calais; Sylvain George, cinéaste

à 17h30
LA NUIT REMUE de Bijan Anquetil
2012 / 46’ / Le G.R.E.C
C’est une histoire d’amitié, entre Soban et Hamid. Le voyage depuis l’Afghanistan jusqu’à Paris les a réunis. C’est là, autour d’un feu de fortune allumé au bord d’un canal, qu’ils se sont retrouvés. La Nuit remue est un film sur les passagers de la nuit en Europe, sur une jeunesse afghane qui se vit dans l’exil et qui, clandestinement, écrit son histoire. Avec des actes, des mots et des téléphones portables. Voir la fiche du film sur Périphérie
Suivi d’une rencontre avec le réalisateur, animée par Corinne Bopp

à 18h30
LA PERMANENCE d’Alice Diop
2016 / 97’ / Athénaïse, Arte France
La consultation se trouve à l’intérieur de l’hôpital Avicenne de Bobigny. C’est un îlot qui semble abandonné au fond d’un couloir. Une grande pièce vétuste où atterrissent des hommes malades, marqués dans leur chair, et pour qui la douleur dit les peines de l’exil. S’ils y reviennent, c’est qu’ils ne désespèrent pas de trouver ici le moyen de tenir debout, de résister au naufrage. Voir la fiche du film sur Périphérie
Suivi d’une rencontre avec la réalisatrice, animée par Corinne Bopp

 

A cette occasion de cet événement dédié à l'exil, en partenariat avec MEDIAPART, visionnez le film

LES PORTES D'ARCADIE de Carole Grand 

2015 / 58' / Les Films du Périscope

visible en ligne sur Mediapart jusqu'au 1er juin (pour les abonnés). 

https://www.mediapart.fr/journal/france/140516/documentaire-les-portes-darcadie-trouver-les-mots-pour-obtenir-lasile


TOUTES LES INFOS SUR LE SITE DE PERIPHERIE:
http://www.peripherie.asso.fr/la-une-actualites-actus-cineastes-en-residence-rendez-vous-de-peripherie/rendez-vous-17-recits-d

Rendez-vous#17 - Périphérie - Récits d'exils © Périphérie Rendez-vous#17 - Périphérie - Récits d'exils © Périphérie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.