Périphérie
Centre de création cinématographique
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mai 2016

Voies singulières N°3 - Enseigner en Seine-St-Denis

3ème édition : Enseigner en Seine-Saint-Denis, au pied des cités et à proximité des bidonvilles Cette dernière table ronde du cycle des « Voies singulières» entend aborder, à partir d’itinéraires singuliers et d’expériences concrètes, l’enseignement en Seine-Saint-Denis. A travers le prisme de deux parcours engagés, celui de Geneviève Bellanger et de Véronique Decker.

Périphérie
Centre de création cinématographique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Enseigner en Seine-Saint-Denis, au pied des cités et à proximité des bidonvilles © Peripherie

Mercredi 25 mai à 14h00

Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
54 avenue du président Salvador Allende
93 000 Bobigny (01 43 93 97 00).

Entrée libre

3ème édition : Enseigner en Seine-Saint-Denis, au pied des cités et à proximité des bidonvilles

Après « A la gauche du père » et « Soigner le peuple en Seine-Saint-Denis», cette dernière table ronde du cycle des « Voies singulières» entend aborder, à partir d’itinéraires singuliers et d’expériences concrètes, l’enseignement en Seine-Saint-Denis.  A travers le prisme de deux parcours engagés, celui de Geneviève Bellanger, longtemps institutrice au Franc-Moisin à Saint-Denis, et celui de Véronique Decker, directrice de l’école Marie-Curie à Bobigny et auteur de Trop classe ! Enseigner dans le 9-3 (éditions Libertalia, 2016), seront évoquées les spécificités d’un engagement professionnel et citoyen (syndical et politique) ainsi que le quotidien d’un travail pédagogique en Seine-Saint-Denis au contact des «Gentils enfants des prolétaires/Gentils enfants de la misère» (Jacques Prévert) - roms et enfants d’immigrés. Témoignages, analyses et extraits de films enrichiront cette table ronde ouverte à toutes et tous.

Invité(e)s :  Véronique Decker (institutrice, directrice de l'école Marie-Curie groupe scolaire Karl-Marx de Bobigny), Geneviève Bellanger (ancienne institutrice au Franc Moisin à Saint-Denis)

Conception et animation de la table ronde : Tangui Perron, chargé du Patrimoine et de l’action culturelle à Périphérie

Partenaires : Département de la Seine-Saint-Denis, Région Île-de-France, DRJSCS

Références bibliographiques 

- Enseigner dans le 9-3 Véronique Decker (Auteur) Paru le 3 mars 2016 Guide (broché)

Libertalia, N'autre Ecole, 136p.

« Je m'appelle Véronique Decker. Depuis plus de trente ans, je suis institutrice. Et depuis quinze ans, directrice d'une école élémentaire à Bobigny : l'école Marie-Curie, cité scolaire Karl-Marx. À part sa localisation au pied des tours et au coeur des problèmes, notre école présente l'intérêt d'être une école "Freinet" où, dans le respect des règles du service public, nous pratiquons une pédagogie active, fondée sur la coopération. Même si l'expérience, parfois, peut me dicter des silences provisoires, je ne suis pas réputée pour mon habitude de me taire. »

De Zébulon à Zyed et Bouna, sans oublier Albertine et Mélisa, N'Gwouhouno ou Yvette… du syndicat à la pédagogie de la « gaufre », des Roms à la maman sur le toit, Véronique Decker éclaire par petites touches le quotidien d'une école de « banlieue ». Au fil de ses billets, il est question de pédagogie, de luttes syndicales, de travail en équipe, mais surtout des élèves, des familles, des petits riens, des grandes solidarités qui font de la pédagogie un sport de combat… social. De l'autre côté du périph. Trop classe ! »

Le Cycle « Voies Singulières » proposé par Périphérie-Patrimoine audiovisuel

Ces tables rondes tentent d’appréhender les itinéraires et les engagements d’individus dont l’activité professionnelle et militante s’est toujours exercée en Seine-Saint-Denis, au service des populations laborieuses. S’agit-il d’une forme d’ « établissement » enrichissant ainsi cette notion longtemps confondue avec un seul type de militantisme politique ? Comment transmettre la connaissance empirique, irremplaçable, de populations prolétaires au sein d’un territoire qui semble en perpétuel chantier et dont certaines paraissent en transit ou reléguées ?

http://www.peripherie.asso.fr/la-une-actualites-actus-patrimoine-les-voies-singulieres/voies-singulieres-ndeg3-enseigner-en-seine

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Nouvelle-Calédonie : la faute d’Emmanuel Macron
En maintenant le troisième référendum d’autodétermination le 12 décembre, malgré la crise sanitaire et politique qui frappe l’archipel, le président de la République déchire un contrat signé il y a trente ans. Le processus de décolonisation va se conclure en l’absence du peuple colonisé. Une aberration politique aux lendemains dangereux.
par Ellen Salvi
Journal — France
Affaire Tapie : radiographie d’une escroquerie au cœur de l’État
Mediapart publie l’intégralité de l'arrêt de la cour d’appel de Paris qui décrypte la mécanique de l’escroquerie ayant permis à Bernard Tapie d’empocher frauduleusement 403 millions d’euros. Les magistrats résument le scandale d’une formule choc : « Les intérêts de M. Tapie étaient pris en considération au plus haut niveau de l’État. »
par Laurent Mauduit
Journal — International
Paris et Rome s’accordent a minima pour peser dans l’après-Merkel européen
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila