CHASSE AU GASPI!

CHASSE AU GASPI Donc, le gouvernement a décidé que l'urgence absolue dans les investissements gouvernementaux, c'était de créer un fichier qui repère s'il y a des pauvres qui se sont coltiné les dossiers de RSA dans deux départements différents. Donc, si jamais vous avez eu besoin -même pour 3 mois – besoin d'un coup de pouce, vous serez fiché à vie. Même si vous êtes jeune cadre dynamique actuellement et que jamais vous ne serez au chômage, c'est sûr, donc ça vous semble improbable d'avoir jamais besoin de la solidarité nationale, je ne suis pas sûr que ça vous tente tellement la possibilité (quoi qu'éloignée) d'être fiché comme “pauvre donc fraudeur potentiel” ad vitam aeternam. Ou qu'on fiche votre père, qui approche des 57 ans et qui craint d'être viré de son poste, et avec la retraite à 65 ans au lieu de 60 il va y avoir plein de personnes âgées pour lesquelles la solidarité nationale va être nécessaire et pour qui le système de déclaration via internet va poser problème. A la base, avoir un fichier national et non pas départemental, ça semble logique. Mais suite aux propos de Laurent Wauquiez sur l'assistanat et le cancer, on voit bien que l'objectif c'est de trouver un nouveau bouc émissaire (après que les Roms ça n'a pas marché). Surtout que quasiment toutes les “fraudes”, “plus de 90%” dixit le président des caisses nationales des allocations familiales Jean-Louis Deroussen, sont des problèmes d'enregistrement et mise à jour. Parce que tant que votre dossier n'est pas régularisé, vous êtes déjà considéré comme un fraudeur potentiel, même si vous avez fait tout ce qu'il fallait; as de gens dont les dossiers ne sont pas encore traités 3 mois après qu'ils aient signalé – expérience perso: ça a dûré plus d'un an pour régulariser une situation signalée immédiatement, parce que la personne chargée de mon dossier a changé 3 fois. Tout ça pour 139 euros que j'avais déjà remboursés. Si jamais vous avez eu à faire comprendre à une administration qu'elle s'était trompée, vous comprenez ce que je veux dire par “ficher des honnêtes gens”. Il y a sans doute des gens qui pensent que “honnête” et “pauvre” est antithétique – c'est à vous que s'adressent Mariani et Bertrand. Clap clap vous êtes contents, vous avez sauvé la France, le déficit? Au-delà de tous ces trucs fumeux pour droidelomistes qui réfléchissent, posons-nous la question cruciale: l'efficacité. Principalement, voici mes questions: 1° Combien de fraudes ne sont pas détectées et donc corrigées (i.e., ces fraudes-là nous coûtent combien?) Donc, chiffre 1: COUT DE LA FRAUDE 2° Combien ça va coûter de créer un tel fichier? De le faire tourner? Et va-t-on embaucher du personnel pour cela ou bien est-ce que ce sera ajouté au travail pour lequel le personnel ne suffit déjà pas? Donc, chiffre 2: COUT DU PROJET On soustrait. Allez, je vous parie 4 pommes de terre de l'île de Ré* que le chiffre 2 est supérieur au chiffre 1. Dépenser des sous pour rien, vous appelez ça comment? ce petit tubercule se vend au prix de la truffe actuellement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.