Le concept de double nationalité est inéquitable

Le concept de double nationalité est inéquitable. Tous les hommes naissent égaux en droit, mais comme dirait Coluche « Certains sont plus égaux que d’autres » Pourquoi certains auraient plus d’avantage que d’autres ?

Le concept de double nationalité, est selon moi, inéquitable
Tous les hommes naissent égaux en droit, mais comme dirait Coluche «  Certains sont plus égaux que d’autres »
Pourquoi certains auraient plus d’avantage que d’autres ?

Je comprends qu’on puisse à un moment de sa vie avoir la possibilité d’une « double nationalité » soit parce qu’on est né dans un pays qui n’est pas celui de ses parents, et qu’on se retrouve alors avec la nationalité de ses parents ET celle de la terre ou on est né, soit parce que on a hérité des nationalités de chacun de ses parents, soit qu’on ait épousé et ainsi pu obtenir la nationalité de son/sa compagne.

Je conçois que cette situation qui concerne sans doute plus de 5 % des habitants de notre pays soit une réalité, mais à l’inverse je la vois comme une véritable inégalité vis à vis des 95 % de citoyens qui, comme moi, n’ont qu’une nationalité. J’ai toujours pensé que la situation de bi-nationalité devait n’être que temporaire, l’enfants né ainsi devrait de mon point de vue choisir,  opter pour l’une de ses deux nationalités à sa majorité. Ainsi, l’adulte étranger qui se marie en France devrait le jour de son mariage choisir s’il souhaite rester citoyen de son pays d’origine ou acquérir celle de son époux ou épouse. Comment admettre que des personnes ayant deux nationalités peuvent quand ils sont poursuivis dans un des deux pays pour telle ou telle exaction puissent tranquillement se réfugier dans l’autre pays dont ils sont citoyen et échapper ainsi à la justice de leur autre pays ?  Comment admettre que des personnes qui pour fuir une obligation de leur première ou seconde nationalité jouent sur leur autre. Pour prendre un exemple banal, pourquoi certains Français, n’auraient pas besoin de visa pour se rendre dans un pays ou ils ont bien entendu des attaches, alors que d’autre « nono-nationaux devraient obtenir (ou pas) un visa pour s’y rendre. Je pense aussi à tous les apatrides qui aimeraient tellement bénéficier d’une nationalité et qui n’en n’ont pas.

J'aimerais donc que la France autorise ceux qui le souhaitent et qui vivent avec nous à acquérir la nationalité Française, à opter pour les droits et devoirs de tout Français et Française, à la seule condition de renoncer au moins à l’âge adulte à toute autre nationalité. Et pourquoi ne pas accepter qu’un étranger qui souhaite changer de nationalité puisse le faire dans le cas où la vie lui ouvre cette possibilité, ou le contraint à quitter son pays d’origine. On définirait donc au niveau de notre pays les règles qui permettraient à un étranger d’acquérir notre nationalité, mais là encore en abandonnant au même moment toute autre nationalité.

D’autres pays l’ont fait qui ne reconnaissent pas la double nationalité, et c’est je crois en attendant un statut de citoyen du monde, la meilleurs solution qui permettrait de sortir par le haut d’une aberration qui consiste à voir une partie de la gauche militer pour que des terroristes puissent garder un avantage vis à vis des citoyens honnêtes et mono citoyens.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.