L'Enigme Bogdanov, livre grand public pour un débat citoyen d'actualité

Un livre interactif est paru le 5 novembre, avec une adresse électronique permettrant aux lecteurs d'adresser à l'auteur tout commentaire utile et un blog destiné à répercuter et analyser ces commentaires. L'ouvrage L'Enigme Bogdanov, de Luis Gonzalez-Mestres, vient d'être publié par les Editions Télémaque. Dans l'attente de le retrouver matériellement dans les librairies, il est accessible sur Amazon à l'adresse http://www.amazon.fr/LÉnigme-Bogdanov-Luis-Gonzalez-Mestres/dp/2753302669/ . Outre la vocation interactive du livre, appelant à un débat citoyen, l'auteur construit le matériel pour ce débat dans une analyse dépassant par son contenu et sa portée l'affaire des frères Bogdanoff telle qu'elle est habituellement présentée et véhiculée par certains milieux « bien-pensants ». Le livre, clairement pluridisciplinaire, aborde à la fois le contexte scientifique des thèses d'Igor et Grichka Bogdanoff, leur contexte institutionnel et social, et un contexte historique global depuis l'Antiquité. L'histoire du dogmatisme, du sectarisme et de la répression des idées nouvelles constitue une importante composante du livre. En même temps, la situation actuelle et l'évolution récente des institutions scientifiques font l'objet d'une analyse sans concession, notamment en ce qui concerne la crise de l'évaluation et la précarité croissante dans la recherche. Il en est de même de la politique suivie en matière d'éducation aux échelles nationale et européenne. L'urgence de l'accès de l'ensemble de la population à des connaissances scientifiques de haut niveau est clairement exposée, en rapport avec la montée de l'informatique et de l'intelligence artificielle. Cette dernière question me semble, tout particulièrement, nécessiter de toute urgence un débat citoyen transparent.

Au moment où j'écris cette note, Amazon,

http://www.amazon.fr/LÉnigme-Bogdanov-Luis-Gonzalez-Mestres/dp/2753302669/

classe le livre L'Enigme Bogdanov dans sa série d'Astronomie. Mais au vu du contenu global de cet ouvrage, la série Science pour tous me semblerait plus appropriée. Espérons que le livre soit vite disponible dans les librairies proches de nous.

Car non seulement le livre est très accessible au lecteur « non spécialiste », mais à la fin de chaque chapitre un nombre important de notes de pied de page fournit des commentaires et des références permettant d'approfondir chacun des sujets abordés dans le texte principal. Un excellent matériel.

Luis Gonzalez-Mestres adresse également une sévère critique à la stratégie de Lisbonne adoptée en mars 2000, et réclame l'accès de tous à des connaissances scientifiques de haut niveau. Voir, à ce sujet, les liens :

http://blogs.mediapart.fr/blog/lenigme-bogdanoff/051015/lenigme-bogdanoff
http://blogs.mediapart.fr/blog/cosmologie/141015/lenigme-bogdanov-et-la-cosmologie
http://scientia.blog.lemonde.fr/2015/10/17/lenigme-bogdanov-une-question-de-societe-aussi/
http://blogs.mediapart.fr/blog/lenigme-bogdanoff/271015/bogdanoff-cnrs-le-jugement-du-tap-en-cours-dappel

L'auteur préconise, notamment, la suppression du chômage par l'accès de tous les citoyens à des études de niveau supérieur.

Une problématique de forte actualité, au vu des déclarations récentes des économistes proches du pouvoir politique (Philippe Aghion, Daniel Cohen...) mettant en avant la « destruction créatrice » d'entreprises et emplois, et la possible disparition des classes moyennes dans la cadre de l'informatisation du travail.

 

Le livre L'Enigme Bogdanov rappelle que Grichka et Igor Bogdanoff ont été des travailleurs précaires de la recherche tout au long de la dizaine d'anées de préparation de leurs thèses, sans bourse ni autre financement. Un sacrifice clairement exceptionnel, ayant de surcroît dépassé la quarantaine, et qui mérite d'être souligné alors que la politique suivie depuis trois décennies a conduit d'après des textes récents à un pourcentage entre quarante et soixante pour cent de précaires dans les laboratoires français.

Et malgré ce sacrifice exceptionnel, la campagne médiatique contre les frères Bogdanoff a commencé dès l'aiutomne 2002, peu après la soutenance de la thèse d'Igor. Quels étaient les mobiles réels d'une telle campagne ?

C'est précisément cette interrogation qui, d'emblée, conduit à une analyse du contexte institutionnel et de société de l'affaire. Un contexte fruit d'une évolution, et dont l'analyse en profondeur nécessite à son tour un rappel historique conséquent sur ce qu'a été vraiment l'histoire des Sciences et de la pensée.

Dans l'ensemble, un livre attirant et accessible qui transmet au lecteur de nombreuses connaissances utiles comme de leur côté Igor et Grichka Bogdanoff s'emploient à le faire depuis une longue décennie.



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.