petitmobile
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 juin 2020

Faudra-t-il miser sur les actions ou les devises en 2020 ?

En 2020, tout le monde peut devenir un trader débutant. Dans cet article, je vais vous présenter les deux domaines les plus favorisés du moment : la bourse et le marché des devises. Quels sont leurs avantages et inconvénients respectifs et ce qui devrait être préféré lorsque vous commencez ?

petitmobile
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bourse et marché des devises : quelles différences ?

Les marchés du Forex et des actions ont des différences clés, qui pèseront dans l'équilibre quand il s'agit de faire son choix. Tout d'abord, le marché des devises est beaucoup plus grand que le marché boursier, avec 5 trillions de dollars négociés quotidiennement, dont 200 milliards de dollars est juste pour l'USD. En comparaison, le S&P500, l'un des indices boursiers les plus importants, a un volume de négociation quotidien de « seulement » 4 milliards de dollars à 7 milliards de dollars.

Un autre avantage du Forex est qu'il est possible de négocier toute la journée, les marchés ne sont pas soumis à des ouvertures et fermetures de marché, contrairement aux actions. Les frais de transaction du marché des devises sont également généralement inférieurs à ceux des actions. Mais ces derniers ont pour eux des variations de prix qui peuvent être plus importantes, et donc des bénéfices potentiels plus élevés.

Enfin, une autre différence importante entre les deux types d'investissement est la diversité des actifs offerts. Dans les devises, les traders négocient principalement huit paires de devises qui représentent la majorité du volume des échanges. Pour les actions, il n'y a bien sûr pas de limite.

Différentes plates-formes

Ces deux types d'investissements sont donc bien différents. Mais si vous préférez l'un ou l'autre, vous n'avez pas nécessairement à exclure toute possibilité de changer d'avis. La plupart des grands courtiers français offrent à la fois le trading boursier et le Forex. Avec de nombreuses devises (et cryptomonnaies). Ces plateformes sont très complètes, d'autant plus que son offre d'actions est également fournie.

Les bons investisseurs se distinguent par leurs portefeuilles variés, qui aident à atténuer les risques. Je vous conseille donc de toujours privilégier des solutions qui vous permettent un certain degré d'agilité, afin d'adapter votre stratégie régulièrement.

Que préférer en tant que débutant ?

Les débutants se concentrent généralement sur le marché des changes ou la Bourse, mais pas les deux en même temps. D'une part, le marché des devises leur permet de se concentrer sur de petites paires, et donc de ne pas se perdre face à la multitude d'actions négociées en bourse. Mais les changements de prix sont également plus fréquents, ce qui nécessite une surveillance attentive des prix.

C'est pourquoi certains débutants préféreront les actions. Elles encouragent souvent des investissements à plus long terme, et il est possible de réussir avec une analyse moins poussée. Il convient de noter, cependant, qu'en termes de capital de départ, il est plus facile de partir avec une petite somme sur les actions, alors qu'un « petit » investisseur devra utiliser l'effet de levier sur le marché des devises et donc prendre des risques plus élevés.

Comme vous le comprenez, votre choix sera donc déterminé en partie par le montant que vous souhaitez investir, mais aussi par le niveau de risque que vous êtes prêt à supporter. La Bourse et le Forex sont des domaines d'investissement fascinants, qui valent la peine d'être explorés même par les débutants, donc il n'y a pas de mauvais choix !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Proche-Orient
À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements
La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. « J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants », raconte un rescapé.
par Alice Froussard
Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre
Billet de blog
Avec mes potes, sur la dernière barricade
Avec les potes, on a tout ce qu’il faut pour (re)faire un monde. Et on se battra jusqu’à la dernière barricade, même si « la révolution n’est plus synonyme de barricades. Elle est un tout autre sujet, bien plus essentiel : elle implique de réorganiser la vie tout entière de la société ». Ce à quoi on s’emploie. Faire les cons, tout en faisant la révolution : ça va être grandiose. Ça l’est déjà.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Iel
De la nécessité d'écrire inclusif-ve...
par La Plume de Simone
Billet de blog
par carlita vallhintes