petitmobile
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 févr. 2019

Les téléphones pliables ne sont pas là pour faire de l'argent !

petitmobile
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'utilité et le rapport qualité-prix sont les mauvais paramètres pour mesurer le succès du Galaxy Fold ; son travail n'est pas de générer de l'argent, mais de faire des vagues, dit Mohanbir Sawhney.

Il y a environ 25 ans, Chrysler a lancé une voiture de sport appelée Dodge Viper. Il avait un moteur V-10 monstrueux et beaucoup n'ont jamais été vendus. Cependant, la Viper nous a donné une leçon importante en matière d'innovation. Le produit était destiné à rehausser la marque Dodge et à donner à Chrysler un look cool. Les gens entraient dans les salles d'exposition et regardaient la Viper, même s'ils achetaient une fourgonnette ou une berline Chrysler.

Revenons aux nouvelles et changeons le produit. Le nouveau Galaxy Fold de Samsung, un smartphone pliable au prix stupéfiant de près de 2000 dollars est très similaire au Dodge Viper. Il est venu pour changer les choses, comme Samsung a pris pour polir son image de leader de l'innovation.

Samsung a tout à fait le droit de se vanter d'avoir le premier smartphone flexible sur le marché et bat Apple dans la course à l'innovation. C'est pourquoi Galaxy Fold n'a pas pour objectif de générer des ventes. En fait, je doute que Samsung soit réellement intéressé par le fait de vendre une quantité considérable de ces smartphones qui, une fois dépliés, ressemblent à une tablette. La stratégie de Samsung (et c'est très bien, soit dit en passant) est de susciter l'intérêt dans une catégorie de smartphones dans laquelle il y a eu jusqu'à présent peu de nouveautés.

Peu importe que le Galaxy Fold soit grossier et qu'il ait probablement des défauts. Par exemple, je prévois que la durée de vie des batteries sera limitée par les six objectifs photographiques, et je me demande dans quelle mesure l'ouverture et la fermeture supporteront cette charnière visible. De plus, il n'y a pas grand-chose à faire sur l'écran de 7,3 pouces que sur l'écran de 6,4 pouces de la Galaxy S10+. Il semble donc que le Galaxy Fold soit une solution qui cherche un problème.

Cependant, l'utilité et le rapport qualité-prix ne sont pas les bons paramètres pour mesurer le succès du Galaxy Fold. Son travail n'est pas de générer de l'argent, c'est de faire des vagues. La marque dont les gens vont parler est Samsung. Cela permettra probablement d'obtenir plus de Galaxy S10 et S10+ dans les mains des consommateurs, avec des prix de 899 et 999 dollars, respectivement (source : Mobile Junky).

Le Galaxy Fold, comme la Dodge Viper, est un "produit halo", une pièce complexe au prix ridicule qui n'a pas vocation à être commercialisée en masse. Et c'est exactement le but. L'attrait du Galaxy Fold n'est pas basé sur sa fonctionnalité, mais sur sa gravité émotionnelle comme le jouet le plus cool dans le monde des smartphones. Si vous voulez des fonctionnalités ou un bon rapport qualité/prix, achetez une Galaxy S10+ et une tablette et vous aurez beaucoup d'argent.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Écologie : encore tout à prouver
Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Histoire
De Gaulle et la guerre d’Algérie : dans les nouvelles archives de la raison d’État
Pendant plusieurs semaines, Mediapart s’est plongé dans les archives de la République sur la guerre d’Algérie (1954-1962), dont certaines ont été déclassifiées seulement fin 2021. Tortures, détentions illégales, exécutions extrajudiciaires : les documents montrent comment se fabrique la raison d’État, alors que l’Algérie célèbre les 60 ans de son indépendance.
par Fabrice Arfi
Journal — Société
Maltraitances en crèche : le bras de fer d’une lanceuse d’alerte avec la Ville de Paris 
Eugénie a récemment raconté à un juge d’instruction le « harcèlement moral » qu’elle estime avoir subi, pendant des années, quand elle était directrice de crèche municipale et qu’elle rapportait, auprès de sa hiérarchie, des négligences ou maltraitances subies par les tout-petits.
par Fanny Marlier
Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci

La sélection du Club

Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum
Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis
Billet d’édition
60 ans d’indépendance : nécessité d’un devoir d’inventaire avec la France
L’année 2022 marque les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie. Soixante ans d’indépendance, un bail ! « Lorsqu'on voit ce que l'occupation allemande a fait comme ravage en quatre ans dans l'esprit français, on peut deviner ce que l'occupation française a pu faire en cent trente ans.» Jean Daniel  Le temps qui reste, éditions Plon, 1973.
par Semcheddine
Billet d’édition
La révolution, le martyr et l’avenir
Comme toute chose périssable, une Révolution peut-elle vieillir ? Au rendez-vous des célébrations décennales, elle est convoquée au gré des humeurs présentes. La Révolution se met à la table des incertitudes du moment, quand elle n’est pas mobilisée en morphine mémorielle afin d’endormir les espérances d’émancipation encore vivaces.
par Amine K.